Le cri du cœur de l'éditrice Marion Mazauric : "Pitié, ne fermez pas les librairies ! "

 |  | 906 mots
Lecture 5 min.
Marion Mazauric, fondatrice et dirigeante des Editions Au Diable Vauvert, dans le Gard.
Marion Mazauric, fondatrice et dirigeante des Editions Au Diable Vauvert, dans le Gard. (Crédits : DR)
L’atypique et emblématique éditrice gardoise Marion Mazauric, fondatrice il y a 20 ans, des Éditions Au Diable Vauvert, s’insurge. La fermeture des librairies est pour elle un sacrilège annonciateur d'une catastrophe pour la chaîne du livre. Entretien.

La fermeture des commerces de proximité, dont les librairies, a fait l'objet d'une levée de boucliers en raison d'une inégalité de traitement vis-à-vis des grandes surfaces, ce qui a entraîné la fermeture des rayons livres en grande distribution. Comment réagissez-vous ?

Marion Mazauric : « Ce qu'on voit très bien, c'est que le pays souffre de la grande distribution, dont on est d'ailleurs aussi en train de faire le bilan écologique, en particulier Amazon qui est de la grande distribution en ligne, où les gens sont surexploités, dans un modèle qui n'apporte aucune valeur ajoutée de conseil ou d'intelligence. Les GAFA menacent la planète et le bien-vivre ensemble. Plus on casse l'autonomie d'un pays et ses petits commerces, plus on va dans un système inhumain et injuste ! Le débat qui s'enflamme devient stupide... Voltaire doit rigoler dans sa tombe ! Et on le voit moins depuis les grandes métropoles, mais il existe une injustice territoriale terrible. On parle du retour d'un mouvement insurrectionnel ressemblant à celui des...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :