Aéroport de Montpellier : record de trafic en juillet

 |   |  240  mots
(Crédits : Edouard Hannoteaux)
Le mois de juillet reste, pour l’aéroport de Montpellier, le mois de tous les records. Comme en 2016 ou en 2000, le trafic de voyageurs a connu une nouvelle croissance inédite en juillet 2017, pour atteindre 205 000 passagers.

205 000 passagers accueillis. C'est le nombre enregistré par l'aéroport Montpellier-Méditerranée durant le mois de juillet 2017, qui signe ainsi son record de trafic mensuel.

Le dernier meilleur score réalisé par l'infrastructure aéroportuaire languedocienne remontait au mois de juillet 2016, avec 176 000 passagers, lequel avait alors écrasé le record antérieur datant de juillet 2000, 165 000 passagers.

Cette croissance du mois de juillet 2017 se révèle donc supérieure de 16 % à celle de juillet 2016. Il est à noter que le record journalier de trafic a également été dépassé : le vendredi 7 juillet, 9 324 passagers sont passés par les aérogares montpelliéraines.

Le million dépassé au 31 juillet

Depuis le début de l'année, le nombre de passagers de l'aéroport Montpellier-Méditerranée, en cumulé, a dépassé le million : au 31 juillet, il était de 1 043 000, contre 955 000 pour la même période en 2016, rapporte l'aéroport. Une première dans l'histoire de l'infrastructure montpelliéraine, vieille de 80 ans.

« Ces excellents chiffres de trafic démontrent tout le potentiel de notre plate-forme et de notre territoire, se réjouit Emmanuel Brehmer, président de l'aéroport Montpellier-Méditerranée. Sauf événement majeur, nous allons cette année battre le record historique de 1,71 million, qui remonte à l'an 2000. Au 31 décembre, nous devrions dépasser 1,8 million. Au moment du franchissement de ce cap, nous mettrons les petits plats dans les grands et fêterons dignement les voyageurs. Ce sera Noël avant l'heure ! »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :