17 entreprises collaborent à la réhabilitation virtuelle d’un domaine viticole

 |   |  489  mots
Le projet développé par l’architecte Pierre-Olivier Brèche
Le projet développé par l’architecte Pierre-Olivier Brèche (Crédits : POBA)
Pour valoriser l’expertise d’une quinzaine de fournisseurs de la filière, Vinea Transaction (Montpellier) et l’agence POBA (Saint-Rémy-de-Provence) ont initié la réhabilitation virtuelle d’un domaine viticole. Un exercice collaboratif qui permettra de vivre en direct la naissance d'un projet depuis sa conception jusqu’au Dossier des Ouvrages Exécutés, conduit par POBA.

Le réseau Vinea Transaction (transaction de propriétés viticoles) et Pierre-Olivier Brèche, architecte à Saint-Rémy-de-Provence (13), sont à l'initiative d'un nouveau concept de réhabilitation virtuelle d'un domaine viticole.

« Quand nous vendons des propriétés viticoles, les acheteurs manquent de supports pour se projeter dans leur projet de réhabilitation. Avec Pierre-Olivier Brecht, nous avons eu l'idée de réaliser une réhabilitation virtuelle à partir d'un domaine existant. Les investisseurs pourront ainsi appréhender la problématique de la reprise et la restructuration d'un domaine viticole », explique Michel Veyrier, dirigeant fondateur de Vinea Transaction.

17 partenaires impliqués

L'idée est de partir d'un cas concret, en prenant en compte toutes les contraintes liées à ce cas précis (technique, environnementale, architecturale, budgétaire...) et en respectant des délais acceptables dans ce type d'opération. Il s'agit en l'occurrence d'un domaine de 75 ha de vigne en AOC Châteauneuf-du-Pape et Côtes du Rhône.

Les deux initiateurs du projet se sont rapprochés de Vinseo, qui regroupe 85 fournisseurs de la filière vigne et vin en Occitanie, et ont noué un partenariat avec 17 d'entre elles, prêtes à s'investir sur ce projet. Une première réunion a eu lieu début juillet sur le domaine, pour que chaque entreprise prenne connaissance de l'état actuel du domaine et puisse faire des propositions pour la prochaine réunion, prévue fin septembre.

Les prestataires en viticulture vont par exemple identifier les différents terroirs et étudier l'évolution de l'encépagement en adéquation avec la nouvelle gamme de produits et la politique commerciale proposées par les acteurs du marketing. Les cabinets d'ingénierie vinicole vont plancher sur la création d'une cave, dont le domaine est pour le moment dépourvu.

« Nous avons prévu cinq à six séances de travail, l'objectif étant de présenter nos simulations finales de réhabilitation en juillet 2018 », précise Michel Veyrier.

Deux axes de réhabilitation

Deux axes de réhabilitation ont été définis : vignoble Heritage, avec un parti-pris puriste et respectueux de la tradition architecturale, et vignoble 3.0, projet plus innovant associant une architecture plus audacieuse et les nouvelles technologies. Le budget - virtuel lui aussi - de cette réhabilitation a été estimé entre 4 et 6 M€.

« C'est un projet théorique et éphémère qui ne sera jamais réalisé mais qui, s'appuyant sur un cas très concret, vise à mettre en avant le savoir-faire et les compétences de chacune des entreprises impliquées dans le projet », souligne le chef d'entreprise montpelliérain.

Les 17 entreprises partenaires sont Laboratoire Natoli et Associés (Saint-Clément-de-Rivière), Dioenos Rhone, (Orange), Albatros Ingénierie Services( Lavérune), Vivelys, (Villeneuve-les-Maguelone), ICV Groupe (Lattes), Pera Pellenc (Florensac), Groupe Ducoin (Epernay), The Innoveo Business (Wauthier, Belgique), Cemir (Belleville), Embouteillage Services (Le Pouget), Sicoe (Perpignan), VCR France (Boucoiran), Vitisphere (Montpellier), Gemstab (Marguerittes), AOC Conseils (Montpeyroux),  Indecom Prod (Roujan), Vinseo, (Villeneuve-les-Maguelone).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/07/2017 à 20:36 :
Avez vous pensé à la construction en pierre massive du pont du Gard ou du Luberon. Bon nombre de domaines ont choisi ce matériau durable et parfaitement adapté au vin àu sens large.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :