Le TGV arrivera à OZ, futur Central Park de Montpellier

 |   |  381  mots
Le 18 septembre, Montpellier Agglomération a dévoilé OZ, le quartier de la nouvelle gare TGV. L'architecte Kees Christiaanse est choisi pour orchestrer ce chantier en mosaïque urbaine et naturelle.

Kees Christiaanse sera l'architecte en chef et l'urbaniste de la vaste zone d'aménagement baptisé OZ autour de la future gare TGV de Montpellier (Hérault).

Il a été choisi, mardi 18 septembre, à l'unanimité de la commission d'appel d'offre de l'Agglomération de Montpellier sur un projet qui mêle habilement et utilement les espaces verts et les zones d'animation économique sur un espace de 320 hectares au sud de l'actuelle autoroute A9, de son doublement et de la future voie TGV à construire.

« Montpellier avait un cœur, explique Jean-Pierre Moure le président de l'Agglomération. Cette fois-ci la ville pourra disposer d'un poumon vert et économique. 200 des 320 hectares seront réservés à des parcs et des espaces naturelles. Mais ce sera une nature habitée avec des grappes de quartiers disséminées pour 5000 habitants et des zones d'activités capables d'accueillir 1500 entreprises pour générer, à terme, 15 000 emplois. Cette fois-ci, à l'inverse de ce qu'on a pu voir ailleurs, c'est la nature qui s'invite à la gare. Oz sera développé à la fois sur les territoires de Montpellier et de Lattes dans un espace périurbain délimité à l'ouest par l'actuelle avenue de la mer et à l'est par la route de l'aéroport. »

La mise en chantier de la toute première zone d'activités est promise pour l'été 2013. Mais la signature finale de cette exceptionnelle contribution urbanistique pourrait prendre une trentaine d'années.

Les membres du jury ont été particulièrement attentifs au délicat traitement de la zone à urbaniser entre les deux autoroutes et la voie ferrée.

« Kees Christiaanse propose une zone d'activités avec des immeubles spécialement traités pour amortir les nuisances sonores », souligne Jean-Pierre Moure.

Kees Christiaanse, 59 ans, de nationalité néerlandaise est un grand nom de l'aventure urbanistique moderne. C'est lui qui a, notamment, remodelé l'espace portuaire de Hambourg (Allemagne).

Avec son cabinet, (KCAP Architects&planners), il dirige depuis 2010 le programme de « future cities laboratory » à Singapore. Sa vision du territoire intègre la plaine inondable de Nègue-cats, ou l'olive strip dans le secteur de la Mogère.

Vingt-cinq candidats ont participé à ce concours. Trois se retrouvaient finalement dans la short-list devant la commission d'appel d'offre : le Français Christian De Portzamparc, l'Américain Edmund Libanski et le lauréat.

Christian Goutorbe

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :