Le Medef Montpellier et Care Labs s’allient pour la QVT en entreprise

 |   |  459  mots
E.Gagnepain (Care Labs), S. Hervé (Medef), V. Daffourd (Care Labs), T. Tsagalos (Care Labs)
E.Gagnepain (Care Labs), S. Hervé (Medef), V. Daffourd (Care Labs), T. Tsagalos (Care Labs) (Crédits : Anthony Rey)
Le Medef Montpellier et Care Labs, émetteur du Chèque Santé, ont présenté, le 13 décembre, une convention visant à favoriser la qualité de vie au travail (QVT) au sein des entreprises adhérentes au syndicat patronal. Avec cet argument : une productivité accrue des salariés.

Au titre de la convention de partenariat présentée à la presse le 13 décembre, le Medef Montpellier Sète Centre-Hérault s'engage à promouvoir les activités et le sport comme outils de prévention santé auprès de ses 800 adhérents directs (4 000 avec les branches professionnelles) à travers l'offre de la start-up montpelliéraine Care Labs, et notamment le Chèque Santé. Premier titre prépayé dédié aux prestations non remboursées par la Sécurité Sociale, il sera proposé à ces entreprises « dans des conditions commerciales favorisées » (à tarifs préférentiels, NDLR), selon le président du Medef Montpellier, Samuel Hervé.

« Après l'adoption des ordonnances de la loi Travail, la majorité de nos adhérents devront réfléchir au dialogue social, car les ressources humaines doivent être vues comme un outil de performance des entreprises, souligne Samuel Hervé. Or, souvent, ils n'ont pas les outils à mettre en place en contrepartie. Cette convention avec Care Labs nous permet de mettre en avant une offre de service efficace. »

Le Chèque Santé permet à une entreprise d'acheter des crédits de sport-santé pour ses salariés, qui pourront les dépenser auprès des 4 500 professionnels du sport (coaches sportifs, coaches privés, spécialistes du sport adapté, centres de remise en forme, etc.) conventionnés par Care Labs. Depuis septembre 2017, l'application du Chèque Santé intègre une option permettant à l'utilisateur de faire un diagnostic sur la base d'un questionnaire défini par l'Organisation mondiale de la santé : les résultats, selon Vincent Daffourd (fondateur de Care Labs) pourront être utilisés de façon anonyme par les chefs d'entreprise pour faire un « mapping QVT » de leur société.

« Care Labs produit des outils pour la QVT dans le cadre de l'Accord national interprofessionnel, rappelle Vincent Daffourd. Il s'agit ici du Chèque Santé, concentré sur notre réseau sport, qui permet à l'entreprise de redistribuer de la valeur à ses salariés. »

Pour quels résultats ? Selon une étude réalisée en 2015 par le cabinet Goodwill Management pour le Medef, les salariés pratiquant une activité physique régulière sont 6 à 9 % plus productifs que ceux qui n'en font pas. De même, les entreprises qui ont mis en place des politiques de ce type auraient enregistré entre 1 et 14 % d'amélioration de la rentabilité nette.

Care Labs a déjà signé une convention de ce type avec un autre syndicat patronal, l'UPE 06. Sur 600 adhérents, 15 entreprises auraient déjà engagé la démarche.

Care Labs (30 salariés) compte à ce jour 32 000 professionnels de santé conventionnés. Après l'ouverture d'une filiale à Londres, consécutive au contrat signé avec la NHS, elle veut actionner son internationalisation en 2018 : elle vient, en décembre 2017, de signer un accord avec le gouvernement du Niger.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :