Le brief de l’été (1) : Advicenne, Fondeville, AxLR, Nîmes Olympique…

 |   |  699  mots
Visuel d'architecte du futur stade nîmois
Visuel d'architecte du futur stade nîmois (Crédits : Valode et Pistre)
Retrouvez la première partie de notre résumé des infos les plus chaudes de l'été. Au menu : Advicenne obtient un financement de 20 M€, Quadran rachète Vents d'Oc, Nîmes Olympique dévoile les premières images de son futur stade, etc.

Advicenne (Nîmes, 30) obtient un financement de 20 M€ - Cet accord de prêt, signé auprès de la Banque Européenne d'Investissement et structuré en trois tranches, va permettre à la société pharmaceutique de poursuivre le développement de produits innovants contre les maladies orphelines, notamment chez les enfants. Advicenne gère un portefeuille de produits à divers stades de développement, comme une solution générant une sédation modérée chez l'enfant (déjà commercialisée), ou un médicament contre deux maladies rénales (en phase d'essais cliniques). Le prêt a été obtenu au titre d'une branche du Plan Juncker, finançant les projets de recherche des entreprises en forte croissance.

Quadran (Béziers, 34) rachète Vents d'Oc Energies Renouvelables - La filiale de Direct Energie (groupe Total) met ainsi la main sur le portefeuille de projets en développement, d'une puissance d'environ 200 MW, chez Vents d'Oc, filiale du groupe allemand Windwärts Energies basée à Montpellier (12 salariés). L'opération s'inscrit dans l'objectif de Total de détenir une production de 7 GW d'électricité verte d'ici 2022. Par ailleurs, Quadran vient d'obtenir, lors de l'appel d'offres CRE4.6 sur le développement de centrales solaires au sol, un lot de 14 projets (cinq ombrières photovoltaïques, neuf centrales au sol) pour une puissance cumulée de 114 MW, soit près de 15 % du volume attribué nationalement (858 MW).

Le plan de continuation de François Fondeville SA (Perpignan, 66) validé - Dans un jugement du 26 juillet 2019, le Tribunal de commerce de Montpellier a mis fin à la période d'observation touchant le groupe de BTP François Fondeville, elle-même consécutive à la procédure de redressement judiciaire ouverte en octobre 2018. Ces dix mois ont permis au catalan de mettre sur pied un plan de continuation, que le tribunal a validé. "Aujourd'hui nous disposons d'un carnet de commandes qui nous permet d'envisager sereinement l'avenir", fait savoir, dans un communiqué, le groupe dirigé par Raymond Fondeville. L'entreprise familiale emploie aujourd'hui 600 personnes, réparties sur ses différents sites de Perpignan (siège), Toulouse, Montpellier et Marseille.

Nîmes Olympique lève le voile sur "Nemausus" - Quelques jours après l'annonce du projet, Rani Assaf, président du club de football nîmois et directeur technique de Free, a dévoilé les contours de son futur stade, dessiné par le cabinet d'architecture parisien Valode et Pistre et provisoirement appelé "Nemausus". Livrable en 2024, le projet mobilise un investissement de plus de 200 M€, pour la construction du stade et d'un ensemble immobilier de bureaux et logements, dont la maîtrise d'ouvrage est confiée au promoteur montpelliérain Opalia.

La Région et la Métropole de Montpellier entrent au capital d'AxLR - La société d'accélération du transfert de technologies (SATT) a bouclé l'arrivée de ces deux actionnaires institutionnels deux ans après l'annonce de l'opération. AxLR, qui fête ses 7 ans, a financé 150 programmes d'innovation et 75 start-ups à ce jour, pour un montant de 150 M€. La SATT vient d'obtenir un nouveau financement, pour la deuxième fois consécutive, d'un montant de 22 M€ qui sera complété par des apports de ses actionnaires.

Bonne orientation de l'immobilier d'entreprise à Montpellier - Selon l'observatoire de l'immobilier et du foncier d'entreprise de la Métropole de Montpellier, 65 450 m² de bureaux ont été placés au 1er semestre 2019, soit une progression de 10 000 m2 en un an. Près de 66 % des prospects sont endogènes. Sur le volet des locaux d'activité, 31 260 m² ont été placés comme au semestre précédent, mais aucune transaction sur des locaux de stockage n'a été enregistrée.

L'Université de Montpellier (UM) brille dans les classements - Dans le dernier classement de Shanghai, l'UM est une des huit universités en progression dans le lot des 35 établissements français recensés : elle gagne 150 places et se hisse dans la tranche 151-200. Dans le classement par disciplines, l'UM s'impose à la 1e place en écologie, pour la 2e année consécutive. Moins réjouissant : dans un autre classement mondial (le top 100 des villes étudiantes du cabinet QS), Montpellier recule (de 3 places, au 100e rang), comme Paris (7e) et Lyon (50e), tandis que Toulouse gagne 4 places (74e).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :