Heredis inaugure ses nouveaux locaux

 |   |  303  mots
(Crédits : BSD Concept)
L’entreprise montpelliéraine éditrice d’un logiciel de généalogie leader sur son marché a inauguré ses nouveaux locaux le 14 septembre. Elle s’apprête pour un important développement : son implantation aux Etats-Unis, vaste marché à très haut potentiel.

Le 14 septembre, l'entreprise montpelliéraine BSD Concept, récemment rebaptisée Heredis, du nom de son logiciel de généalogie, a inauguré ses nouveaux locaux, 420 m2 acquis dans l'immeuble Atrium au Millénaire, à Montpellier.

BSD Concept, créée en 1994 à Montpellier, avait été reprise par ses 11 salariés (dont 9 associés) sous le statut de Scop en juillet 2014. L'entreprise, qui employait encore 17 salariés en début d'année, a recruté pour monter ses effectifs à 20 (dont 14 salariés-associés), renforçant ses compétences avec un web marketeur et des développeurs. Deux recrutements sont en cours : un développeur et une personne en support technique pour la version américaine d'Heredis.

Rendez-vous au Roots Tech de Salt Lake City

Leader dans son secteur en France, Heredis comptabilise aujourd'hui 100 000 utilisateurs dans le monde, principalement en France. En 2017, son chiffre d'affaires se stabilise à 1,3 M€ (1,3 M€ en 2016, 1,2 M€ en 2015).

« Notre objectif est de monter à 1,7 M€ d'ici 2021, ambitionne Audrey Cavalier, co-gérante d'Heredis avec Mikaël Marie. La version anglaise du logiciel est en cours d'adaptation pour le marché américain, et sera lancée en janvier 2018. Et pour la première fois, nous serons exposants, et pas seulement visiteurs, au Roots Tech de mars 2018 (organisé par l'organisme généalogique FamilySearch, créé et géré par l'église mormone, NDLR), l'un des plus gros rendez-vous mondial de la généalogie, qui attirent près de 40 000 visiteurs à Salt Lake City. Les États-Unis représentent un très gros marché : les Américains sont friands de généalogie et leurs ancêtres étant pour beaucoup européens, notre logiciel les intéresse car nous disposons d'énormément de données. »

L'implantation d'un commercial sur place est envisagée. Quant aux versions espagnoles, allemandes et portugaises d'Heredis, elles sont toujours en cours de développement.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :