L’État financera pour 3,9 M€ l’extension de la ligne 1 du tramway vers la gare TGV

 |   |  268  mots
La ligne 1 du tramway reliera la gare nouvelle de Montpellier Sud de France, mise en service à l'automne 2017, avec le centre ville.
La ligne 1 du tramway reliera la gare nouvelle de Montpellier Sud de France, mise en service à l'automne 2017, avec le centre ville. (Crédits : Agence MIMRAM/IDA+)
Les résultats du 3e appel à projets de la loi Grenelle II viennent de révéler, ce jeudi 18 décembre, que l’extension de la ligne 1 du tramway vers la gare nouvelle Sud de France bénéficierait d’un soutien financier de 3,9 M€. Deux autres projets ont été retenus en Languedoc-Roussillon, à Nîmes et Perpignan.

« Je remercie Ségolène Royal et Alain Vidalies (respectivement ministre de l'Écologie, du Développement durable et de l'Énergie, et secrétaire d'État chargé des Transports, NDLR), c'est une excellente nouvelle,  a commenté ce jeudi matin 18 décembre Philippe Saurel, président de Montpellier Agglomération. Ce qui prouve bien que Montpellier est aimée par le gouvernement... Nous avons le canal direct ! »

L'extension de la ligne 1 du réseau de tramway de Montpellier Agglomération jusqu'à la gare TGV Sud de France bénéficiera donc du soutien financier de l'État à hauteur de 3,9 M€, soit 15 % de l'assiette subventionnable (26 M€), sur un coût total de 40 M€ environ (valeur 2012). Un financement obtenu dans le cadre du 3e appel à projets de la loi Grenelle II, qui a pour ambition de soutenir le développement des réseaux de transports urbains et périurbains en site propre.

L'objectif de cette extension sera bien sûr de relier la future gare, qui devrait être mise en service à l'automne 2017, au cœur de ville et au territoire. Les 1,3 km de voies et les deux stations à construire relieront la zone Odysseum à la gare nouvelle d'ici à 2020.

Actuellement, le réseau de transports de l'agglomération montpelliéraine compte 4 lignes de tramway et 36 lignes de bus, soit quelque 300 000 voyages quotidiens.

Le 3e appel à projet a également retenu deux autres dossiers en Languedoc-Roussillon : 23,17 M€ pour l'extension de la ligne 1 du bus à haut niveau de service et la création d'une 2e ligne (coût total estimé : 280 M€), et 730 000 € pour le projet de  bus à haut niveau de service est-ouest (projet de 27,5M€).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :