Pourquoi le parfumeur Esteban fait l’acquisition de Geodesis parfums

Le fabricant de bougies et parfums d’intérieur Esteban vient d’acquérir le parfumeur vannetais Geodesis. Cette première opération de croissance externe marque une étape dans le développement de la société héraultaise, qui entend consolider sa place sur le marché international et franchir le cap des 20 millions d’euros de chiffre d’affaires d’ici cinq ans.
Dominique Alison, Pdg de l'entreprise héraultaise Esteban, fabricant de bougies et parfums d’intérieur.
Dominique Alison, Pdg de l'entreprise héraultaise Esteban, fabricant de bougies et parfums d’intérieur. (Crédits : DR)

Spécialisée dans les bougies et parfums d'intérieur, la société héraultaise Esteban (14,9 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2021), marque du groupe japonais Nikkon Kodo,  vient d'annoncer le rachat de Geodesis, fabricant breton de bougies parfumées haut de gamme.

« Nous avons aujourd'hui une taille crédible suffisante pour réaliser des projets de croissance externe, confie Dominique Alison, Pdg d'Esteban. Nous connaissons depuis des années la société familiale Geodesis qui a su développer une marque à forte personnalité, très complémentaire de la nôtre mais avec son propre ADN. Nous avons en commun l'exigence de la qualité et des parfums très inventifs. Ce rachat complète notre offre : nous conservons la marque Geodesis qui va nous permettre de toucher de nouveaux clients. »

24 mois pour transformer l'essai

Fondée en 1996 par Norbert et Emilie Hiblot, la société vannetaise Geodesis (sept salariés) commercialise ses bougies, diffuseurs et vaporisateurs auprès de boutiques indépendantes et de grands magasins (jardineries). En 2021, elle a réalisé un chiffre d'affaires de 880.000 euros, dont la moitié à l'export.

De son côté, Esteban (80 salariés) a consolidé un réseau de 2.500 points de vente et possède deux boutiques à Paris, dans le Marais et à Saint-Germain-des-Prés.

« Nous allons mutualiser nos compétences et développer de nouvelles gammes de produits comme des concentrés de parfums et des diffuseurs électriques, projette le dirigeant d'Esteban. Geodesis va ainsi pouvoir bénéficier de notre structure organisationnelle. Norbert Hiblot nous accompagne jusqu'en juin 2023 puis la répartition des équipes entre Vannes et Laverune (près de Montpellier, où se trouve le siège du groupe Esteban, NDLR) se fera naturellement. Nous nous donnons 24 mois pour transformer l'essai de cette première acquisition. Si elle s'avère concluante, nous renouvèlerons cette stratégie de rachat de petites marques qualitatives. »

Compositions olfactives sur-mesure

A raison de huit nouvelles fragrances chaque année (dont six saisonnières), Esteban propose une quarantaine de parfums répartis en trois univers : classique, contemporain et jardins d'intérieur. Lancée récemment, la gamme éco-conçue de bougies Jardins d'Intérieur dont 82% des ingrédients sont issus de l'agriculture biologique, a nécessité deux ans de travail, plus de 370 tests de formules et 400 tests en studios olfactifs. Elle représente désormais près de 20% des ventes.

En parallèle, Esteban développe des lignes parfumées pour le compte de clients tels Botanic, quatrième réseau de jardineries France qui distribue déjà les produits Esteban.

« Botanic nous a sollicités pour créer une gamme spécifique écocertifiée et vendue sous sa marque, confirme Dominique Alison. Ce type de demandes, qui représente actuellement 5% de notre chiffre d'affaires, est de plus en plus courant. Nous avons l'outil industriel adapté pour ce marché que nous espérons booster à 10% du chiffre d'affaires global. »

Ambitions à l'export

Depuis sa création en 1980, Esteban connaît une croissance annuelle continue de l'ordre de 5%. Malgré le contexte, qui a induit la perte des marchés ukrainiens et russes, Dominique Alison analyse sereinement la situation.

« Notre gamme de parfums couvre l'essentiel de la demande des consommateurs. Nous souhaitons aujourd'hui renforcer notre présence à l'export, notamment sur le continent nord-américain, et attaquer de nouveaux marchés, en Asie notamment, de manière à atteindre rapidement un équilibre à 50/50 entre le marché français et international. »

Face aux difficultés d'approvisionnement et à l'augmentation des prix, notamment du verre, la société héraultaise a anticipé, augmentant son niveau de stock. Le dirigeant assure que « de nouveaux sourcing vont lui permettre de sécuriser sa production ».

Malgré un manque certain de visibilité, Esteban poursuit ses ambitions d'atteindre les 20 millions d'euros de chiffre d'affaires d'ici cinq ans. Après avoir investi en 2018 dans une usine flambant neuve de 5.000 m2, la société recherche de nouveaux terrains pour un projet d'extension qui lui permettrait d'assurer son développement et sa croissance à venir.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.