Foncalieu mise sur le rosé

 |   |  576  mots
De gauche à droite : Gabriel Ruetsch, agronome en charge du vignoble, Michel Servage, président et Alexandra Ladeuil, directrice Export et Marketing
De gauche à droite : Gabriel Ruetsch, agronome en charge du vignoble, Michel Servage, président et Alexandra Ladeuil, directrice Export et Marketing (Crédits : Muriel Chêne)
Les Vignobles Foncalieu surfent sur la vague des rosés. Ils enrichissent leur gamme, qui compte déjà une vingtaine de références, avec un nouveau rosé premium, lancé dans le cadre de leur stratégie présentée le 14 mai : Paradis secret, leur premier rosé en AOC Languedoc.

Le cap est clairement indiqué. Aux Vignobles Foncalieu, on mise sur le rosé. « C'est un marché qui continue à progresser en France comme à l'export. En trois ans, nos ventes sont en croissance de 53% en valeur. Cette année, nous avons commercialisé 7 millions de cols. Nous visons les 10 millions de cols d'ici 2025 », indique Alexandra Ladeuil, directrice commerciale Export et Marketing du groupement coopératif audois.

La gamme, déjà riche d'une vingtaine de références, s'étoffe cette année avec Paradis Secret, premier rosé en AOC Languedoc. Une cuvée positionnée sur le segment des vins premium (prix public : 10,90 € la bouteille), avec un packaging très soigné : bouteille en verre givré, bouchon verre, design élégant.

Pour cette première année, la cuvée compte 36 000 cols, dont 2500 ont récemment été expédiées au Japon. Cette orientation rosé devrait conforter le positionnement quelque peu atypique du groupement audois, qui en 2018, produit 60 % de ses volumes en blanc et rosé.

Cépages rares et variétés résistantes

Autre axe de développement : les cépages insolites et variétés résistantes. Foncalieu a lancé cette année la première cuvée à base d'Artaban, toute nouvelle variété...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :