Domaines Auriol : Claude Vialade passe le relais à son fils

 |   |  745  mots
Claude Vialade, qui a fondé les Domaines Auriol il y a plus de vingt ans, passe la main à son fils Jordi Salvagnac.
Claude Vialade, qui a fondé les Domaines Auriol il y a plus de vingt ans, passe la main à son fils Jordi Salvagnac. (Crédits : DR)
Une nouvelle génération prend les commandes aux Domaines Auriol, situés à Lézignan-Corbières (11). Claude Vialade passe le flambeau à son fils Jordi Salvagnac, bien décidé à perpétuer l’innovation, l’anticipation et l’adaptation aux nouvelles tendances des marchés internationaux, qui ont fait le succès de l’entreprise depuis sa création.

Vingt ans après avoir fondé les Domaines Auriol, Claude Vialade s'apprête à passer le relais à son fils Jordi Salvagnac. Depuis septembre 2019, celui-ci est devenu le directeur opérationnel de cette entreprise audoise de négoce-vinificateur.

Claude Vialade reste la présidente et continue d'assurer les fonctions de représentation ainsi que la direction du service commercial. Un plan sur trois ans a été établi pour une transition en douceur.

"Nous ne sommes pas pressés par le temps. Jordi va peu à peu acquérir les compétences pour le sourcing et l'adaptation des profils produits aux demandes de clients et quand il se sentira prêt, je lui passerai la main", confie Claude Vialade.

Jordi Salvagnac, qui a démarré sa carrière aux ressources humaines dans l'industrie pharmaceutique, a rejoint l'entreprise familiale en 2016 et pendant trois ans s'est imprégné de sa culture interne et de ses modes de fonctionnement, tout en apportant peu à peu sa patte, notamment dans l'organisation et le management.

Trait d'union entre les vignerons et le marché

Créé en 2000, les Domaines Auriol se positionnent comme un trait d'union entre les vignerons et le marché. "Nous travaillons en partenariat étroit avec un cercle de 70 producteurs, vignerons ou caves coopératives, qui représentent un total de 1500 ha. Nos équipes techniques les suivent au vignoble et en cave afin d'élaborer des produits personnalisés qui correspondent aux attentes de nos clients", explique Claude Vialade. La maison s'appuie également sur un vignoble de 70 ha, en propriété ou en fermage, situé dans la vallée de l'Orbieu.

"Nous vendons 80 % de notre production à l'export. Nous sommes donc en connexion étroite avec le marché et sommes ainsi capables de capter les nouvelles tendances, sources d'innovation", poursuit Claude Vialade. Les Domaines Auriol se sont ainsi très rapidement positionnés sur le marché des vins bio et biodynamie, segment de marché en forte expansion depuis les années 2010.

Pour sécuriser ses approvisionnements sur un marché très convoité, l'entreprise a mis en place des contrats de transition écologique avec ses producteurs partenaires, s'engageant à les former et les accompagner dans leur conversion bio. 770 hectares sont contractualisés à ce jour. Ces contrats sont signés pour cinq campagnes/millésimes. La rémunération des producteurs est garantie dès la 2ème année de conversion, dans le cadre de la démarche CAB (Conversion en Agriculture Biologique), initiée par Sudvinbio. Les vins bio et biodynamie représentent 60% des ventes de l'entreprise.

Autre innovation : à la demande des monopoles d'Etat de Norvège et de Suède, les Domaines Auriol viennent de lancer un conditionnement à empreinte carbone négative : une bouteille PET entièrement recyclable, y compris la colle adhésive des étiquettes pour laquelle une solution technique vient d'être trouvée. Une première commande de 0,5 M€ vient d'être expédiée en Norvège.

Un vignoble expérimental sur la résistance à la sécheresse

Enfin dans la perspective du réchauffement climatique, Claude Vialade a mis en place depuis 2012 un vignoble expérimental de 10 ha sur son domaine Château Cicéron.

"Nous avons mis en place des essais pour tester la résistance à la sécheresse de différents clones et porte-greffes sur différents types de sol. Nous avons également implanté des cépages espagnols, Verdejo et Albarino, pour observer leur comportement dans nos terres. La première cuvée de Verdejo de France, issue du château Cicéron, a été mise cette année sur le marché. Les résultats obtenus ont permis d'inscrire ce cépage dans la liste des cépages autorisés en France."

Le passage de relais de la mère au fils ne devrait pas modifier cet esprit d'innovation. Jordi projette d'amplifier toutes les actions menées en faveur de la transition écologique en engageant les démarches de certification comme la Haute valeur environnementale. Il compte également renforcer le pôle "vins premium" considéré comme un vecteur de croissance pour les années à venir. Enfin il a également pour projet de favoriser la rencontre avec les consommateurs de demain, via les réseaux sociaux mais également en proposant des expériences clients au château Cicéron, renforçant ainsi la vocation d'accueil de ce site déjà orienté vers l'œnotourisme.

Les Domaines Auriol commercialise 10 millions de cols par an dont 80% à l'export. L'entreprise basée à Lézignan-Corbières (11) réalise un chiffre d'affaires de 15 M€ et emploie 25 personnes.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :