Cryopôle ouvre son 2e centre de cryothérapie à Nîmes

 |   |  446  mots
La cryothérapie, une pratique de plus en plus prisée des sportifs de haut niveau ou amateurs.
La cryothérapie, une pratique de plus en plus prisée des sportifs de haut niveau ou amateurs. (Crédits : DR)
Après Mauguio, Nîmes. Le 17 août 2015, Pascal Grillon a ouvert son 2e centre de cryothérapie dans la cité gardoise, avec un investissement de 720 000 € à la clef. Son ambition : accélérer le développement d’un réseau national d’ici la fin 2015.

Le centre de cryothérapie de Mauguio avait ouvert en septembre 2013, porté par Pascal Grillon qui mise sur un intérêt croissant pour cette thérapie par usage du froid extrême. Celle-ci fait de plus en plus d'adeptes, dans le sport de haut niveau mais aussi auprès des sportifs amateurs ou pour le traitement de diverses pathologies (polyarthrite rhumatoïde ou maladie inflammatoire des articulations).

« Le centre de Nîmes, qui se trouve dans le bâtiment de L'Odyssée jouxtant la polyclinique Grand Sud, a ouvert au public le 17 août 2015, annonce Pascal Grillon. Celui de Mauguio était notre centre-pilote, celui de Nîmes sera notre centre-témoin, celui que nous allons montrer aux futurs franchisés et que nous reproduirons ailleurs. »

Soit 130 m2 pour un investissement de 720 000 €. Un gérant et une salariée y travaillent, avec le projet de recruter une 3e personne d'ici six mois.

« Dans un premier temps, nous souhaitons tourner à une moyenne de 30 patients par jour, avec un objectif de 50 à trois ans, précise Pascal Grillon, qui table sur un chiffre d'affaires annuel de 220 000 €.

Le dirigeant ne cache pas ses ambitions de développer un réseau national.

« Nous avons pris du retard car la grosse levée de fonds que nous devions signer avec un fonds luxembourgeois ne s'est pas faite. Nous repartons donc sur une stratégie de développement régional, avec l'ouverture d'un centre à Balaruc-les-Bains le 1er septembre 2015, suivi de Juvignac au dernier trimestre 2015. »

Développement de la franchise

Deux autres ouvertures sont d'ores et déjà prévues sous statut de franchisés à Perpignan (66) et Lorient (56) en Bretagne, où devraient suivre deux autres centres à Saint-Brieuc (22), Rennes (35) et Vannes (56) en 2016.

« Nous avons changé notre fusil d'épaule, déclare Pascal Grillon. Au départ, nous partions sur un modèle de réseau de sites en propre, mais nous avons beaucoup de demandes pour faire de la franchise. Aujourd'hui, les banques nous suivent. Nous allons donc lancer une levée de fonds en septembre, mais bien moins importante que la 1ère, avec pour objectif de la finaliser en 2016 et ainsi accélérer le processus de développement du réseau... Cette levée de fonds pourrait avoisiner les 100 000 €, et la suivante permettra le développement à l'international. »

Après deux ans d'activité, Pascal Grillon, qui préfère rester discret sur les chiffres mais parle d'un « marché en pleine explosion », annonce que « le centre de Mauguio est quasi à l'équilibre » et que les six premiers mois de l'année 2015 lui ont déjà permis d'atteint son seuil de rentabilité.

« J'estime qu'on a 1 an à 1 an et demi d'avance sur la concurrence », diagnostique Pascal Grillon.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/03/2017 à 22:31 :
Fibromyalgique depuis 1993, reconnue en 2005, j'ai essayé beaucoup de choses en vain. J'aimerais tester la criotherapie.
Je souhaiterai connaître les tarifs
Savoir si étant à 100% pour la fibromyalgie je peux espérer un remboursement
a écrit le 28/01/2016 à 11:10 :
Bonjour Demande pour ouvrir une franchise sur Beauvais 60000

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :