E-commerce : Cibleweb veut résoudre la problématique du transport

 |  | 784 mots
Lecture 4 min.
Guilhem Gleizes, dirigeant de Cibleweb, veut développer son expertise en e-commerce.
Guilhem Gleizes, dirigeant de Cibleweb, veut développer son expertise en e-commerce.
Cibleweb, agence biterroise de web-marketing, s’est spécialisée dans les solutions de e-commerce pour les PME. A la faveur de la crise, elle booste un de ses projets, celui de proposer une solution d’optimisation du transport, qui viendrait compléter celle de l’acquisition de clients et de commandes en ligne.

S'il y a bien un secteur qui aura été boosté par la crise sanitaire actuelle, c'est celui du e-commerce. A Béziers, l'agence Cibleweb, spécialisée dans le web-marketin, accompagne les PME sur l'optimisation de leur communication digitale. Très pointue sur les questions de e-commerce (80 % de son chiffre d'affaires), elle connait une activité très dense depuis mars dernier.

« Le confinement a été un accélérateur : il n'y a pas eu de baisse de consommation mais une consommation autrement, en ligne, observe Guilhem Gleizes, fondateur et dirigeant de Cibleweb. Nous avons doublé le nombre de créations de sites pendant le confinement, petits ou gros, plutôt pour des entreprises locales. Nous avons d'ailleurs recruté un développeur. Mais attention, car la crise va fragiliser les PME qui sont nos clients. Elle a été un élément de transformation mais attention à la solvabilité des entreprises... »

Mais la crise a fait émerger un besoin : « Le confinement a mis en lumière le besoin d'adaptation permanente des e-commerçants face aux difficultés de transports mais aussi face à une explosion de leurs ventes... Pour les quelque 200 000 sites actifs en France, alors qu'il y a urgence à dégager de la trésorerie dans le contexte actuel, tout l'enjeu est désormais de réussir le défi d'une livraison rapide tout en optimisant les coûts de transport et de logistique ».

18 mois de R&D

Cibleweb travaille ainsi à la création d'une nouvelle solution en mode Saas, qui permettra aux e-commerçants de sélectionner la meilleure solution de transport. Pour développer l'algorithme nécessaire à cette fonctionnalité, Cibleweb a prévu un plan de R&D sur 18 mois d'un montant de plus de 200 000 €, avec pour objectif de lancer la première version de son logiciel au printemps 2021.

Il s'agira d'un outil complémentaire à la solution Iziflux, éditée par Cibleweb, qui accompagne aujourd'hui les entreprises sur les market-places : grâce à Iziflux, les PME peuvent diffuser en un clic tous leurs produits sur environ 400 market-places (Ebay, Amazon, Rue du Commerce, Price Minister, Fnac, Brand Alley, Darty, Cdiscount). Iziflux permet de tester, sur ces canaux devenus incontournables, une offre de produits sur des marchés étrangers avant de traduire un site internet. La solution, compatible avec les principaux CMS et avec des centaines de supports de vente, compte déjà plus de 500 clients actifs.

Optimiser le choix du transporteur

« Ce qu'on a observé pendant la crise et est à l'origine du projet, explique Guilhem Gleizes. On sait générer de la commande en activant les leviers d'acquisitions de clients, mais on a découvert une vraie problématique sur la gestion de l'expédition. Expédier un colis a un coût qui varie avec le choix du transporteur, alors qu'il suffirait de connaître le volume, le poids, la taille d'un colis pour optimiser le choix du transporteur. Par ailleurs, si on génère de la commande, il faut qu'elle arrive à son destinataire. Or pendant le confinement, on a aussi vu des secteurs où la Poste était fermée, ce qui empêchait les clients de récupérer leur colis... Notre solution sera interfacée avec les API des transporteurs et l'algorithme choisira le transporteur en fonction des contraintes de destination, de poids, de volume et de prix. »

Le dirigeant assure que les transporteurs voient d'un bon œil une solution qui apporterait de la fluidité dans la relation technique, leurs outils n'étant « pas adaptés aux e-commerçants », et une simplification dans le process.

Cette solution logistique, dont le nom n'est pas encore arrêté, sortira au printemps 2021 sous sa version Beta, et devrait être, selon Guilhem Gleizes, « une 1e brique sur le e-commerce, d'autres suivront ». Le dirigeant promet des « des tickets d'entrée de PME », c'est-à-dire des petits prix (un abonnement mensuel entre 40 et 50 €), avec une tarification spécifique pour les entreprises déjà clientes pour Iziflux.

De grosses ambitions

L'agence, qui emploie 20 collaborateurs pour 1 M€ de chiffre d'affaires annuel, accélère sur le e-commerce et prévoit, à moyen terme, de se déployer via des agences dédiées au e-commerce dans la région.

« Nous voulons renforcer notre expertise e-commerce et nous avons de grosses ambitions, déclare Guilhem Gleizes. Nous avons les compétences de gestion des places de marché avec Iziflux, un pôle formation au e-commerce que nous restructurons pour faire du distantiel sur des format courts individuels, et un pôle historique web-marketing. Nous sommes dans une démarche industrielle, de croissance externe là où nous ne sommes pas implantés (l'agence digitale est déjà présente à Béziers, Montpellier et Toulouse, NDLR) pour accompagner nos clients en proximité. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :