Rachetée par Dalkia, Techsim va investir le secteur du nucléaire

Dalkia, filiale du groupe EDF, a annoncé le 20 janvier l’acquisition de l’entreprise montpelliéraine Techsim. Une opération qui donne les moyens au spécialiste de l’air comprimé d’investir le secteur du nucléaire et de conforter son implantation régionale.
Le siège de Techsim, à Montpellier
Le siège de Techsim, à Montpellier (Crédits : Techsim)

La filiale du groupe EDF, Dalkia, annonce, le 20 janvier, l'acquisition de l'entreprise montpelliéraine Techsim (7,4 M€ de CA en 2014), spécialisée dans la conception, l'installation et la maintenance d'équipements de production d'air comprimé.

« Techsim a les capacités d'ingénierie, travaux et service après-vente pour devenir le centre de compétences « air comprimé, air respirable et génération d'azote » de Dalkia, déclare Serge Burtin, le directeur régional Dalkia Méditerranée. Cette opération diversifie et complète notre offre de services aux industriels. De nombreuses synergies commerciales sont en vue, en particulier dans les régions d'implantation actuelle de Techsim. »

Sortie d'un fond d'investissement

Techsim fournit une centaine d'unités de production d'air comprimé par an. En avril, elle avait décroché un contrat de 500 000 € pour équiper l'Écotron, plate-forme européenne de recherche située à Montpellier.

L'opération signée avec Dalkia a été déclenchée par la sortie d'un fonds d'investissement historique du capital de Techsim.

« Plusieurs sociétés françaises se sont portées acquéreurs, indique Marc Gainette, président de Techsim. Le groupe Dalkia a souhaité détenir la totalité du capital de l'entreprise.  Nous avons accepté car c'est une réelle opportunité de pouvoir appuyer notre développement sur un groupe industriel français, filiale d'EDF ».

Secteur nucléaire

Précisément, cette opération va ouvrir encore plus grand les portes du secteur nucléaire qu'investit depuis de nombreuses années Techsim.

« Sur les 8 M€ de notre chiffre d'affaires, le secteur du nucléaire représente 2 M€, précise Marc Gainette. Nous travaillons de plus en plus dans ce domaine en fournissant des unités de production d'air respirable dans les projets de démantèlement de centrales. »

Les perspectives de développement qui se dessinent pour Techsim (la société n'est pas absorbée, elle devient une filiale de Dalkia) lui permettent d'envisager des embauches en 2016, notamment sur les postes commerciaux. Elle compte actuellement 44 salariés.

« Cette opération est une opportunité, se réjouit Marc Gainette. Elle conforte l'activité, le siège social et l'emploi. »

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.