SEG Diélectriques : le leader européen des isolants électriques est à Poussan

 |  | 497 mots
Lecture 3 min.
L'usine rouge de Poussan est un leader industriel des isolants.
L'usine rouge de Poussan est un leader industriel des isolants. (Crédits : DR)
Créée en 1946, SEG Diélectriques, basée à Poussan (34) vend ses gammes de produits d'isolations sur tous les continents et compte des clients industriels tels que Valeo, Siemens ou encore Schneider Electric. Soucieuse d'accroître son rayonnement, elle accélère sa diversification, en déclinant son expérience des matériaux sur d'autres sujets.

SEG Diélectriques affiche 9,29 M€ de chiffre d'affaires en 2016 et réalise 80 % de son activité sur le secteur des isolants (17 % sur les vernis/résines et 3 % en négoce). L'entreprise industrielle vend dans 55 pays (43 % de CA à l'exportation) et affiche un important client, l'équipementier automobile Valeo (50 % de l'activité).

Véritable saga familiale, l'entreprise (50 personnes) est dirigée depuis sa création par la famille Mateu, dont l'actuel dirigeant Alexandre, représente la troisième génération. L'usine rouge s'étende sur 6 600 m2, depuis l'extension réalisée en 2002. Dans cet espace, elle fabrique des isolants pour transformateurs et moteurs électriques de moyennes puissances, et envisage de s'intéresser à la haute tension.

La vie de l'usine sur Facebook

Connue des habitants du bassin de Thau sous le nom de l'"usine rouge", et bien que performante dans son domaine, l'entreprise souffre d'un déficit de notoriété, auprès du grand public, et dans la région où elle a toujours été implantée. Elle fait désormais évoluer sa communication sur les réseaux sociaux et entend renouveler son image. Elle tisse aussi des lien dans son écosystème local. 

"Une PME a besoin d'échanger avec d'autres PME, pour son réseau et l'établissement de partenariat, explique Michel Blot, responsable technique et méthode chez SEG. Notre responsable de laboratoire Freddy Bénard va intervenir dans des conférences avec les universités de Montpellier et de Sète, car nous recherchons aussi plus de notoriété ciblée dans la recherche et l'innovation."

Clientèle d'industriels

Siemens (sur l'isolation de ses moteurs d'éoliennes par exemple), ABB, Schneider Electric, et surtout Valeo, travaillent avec SEG Diélectrique.

"Valeo est un moteur, nous avons un partenariat depuis de longues années, poursuit Michel Blot. Et nous avons développé des isolants spécifiques pour des voitures de gamme supérieures. Notre deuxième site de Montreuil-Juigné (49), près d'Angers sert d'ailleurs principalement à alimenter Valeo."

Diversification

Après quelques années de conjoncture morose, SEG renoue avec la croissance et annonce des volumes en expansion de "l'ordre de 5 à 10 % en moyenne". Le nerf de la guerre sera désormais la diversification. Forte de "son histoire et de son savoir-faire", SEG développe sa R&D et veut amener son expérience des matériaux sur d'autres domaines d'activité.

Parmi les nouveautés développées à Poussan, une gamme de résines auto-extinguibles, qui permet aux supports où elles sont enduites de ne pas propager une flamme, ou encore le projet Busbar, des isolants spécifiques dans les armoires électriques.

"Nous sommes impliqués dans l'éolien à-travers nos clients, mais aussi dans l'automobile électrique avec des constructeurs reconnus, rajoute Michel Blot. Par ailleurs, nous travaillons sur notre volet environnement et hygiène, notamment avec la mise en place d'un oxydateur en 2013, permettant de ne plus rejeter de COV  (composé organique volatil) dans l'atmosphère (800 000 € d'investissements). Nous avons la certification ISO 14000 et des audits réguliers."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :