Gazosud, nouveau siège de GRDF Montpellier et concentré de technologies

 |   |  540  mots
E. Sauvage, le DG du groupe, coupe le ruban pour l'inauguration du nouveau siège de GRDF Montpellier, en présence de ses équipes et de nombreux officiels.
E. Sauvage, le DG du groupe, coupe le ruban pour l'inauguration du nouveau siège de GRDF Montpellier, en présence de ses équipes et de nombreux officiels. (Crédits : Objectif Languedoc-Roussillon)
Le directeur général de GRDF, Édouard Sauvage, a participé, le 1er décembre, à l'inauguration de Gazosud, nouveau siège de GRDF Montpellier. Le site de 3 000 m2 intègre un panel de technologies innovantes, visant à concrétiser l'ambition du groupe : promouvoir "le passage du gaz bleu au gaz vert".

GRDF Montpellier vient d'inaugurer en présence du DG du groupe, Édouard Sauvage, son nouveau siège, situé dans la zone Garosud, non loin de l'ancien. Le bâtiment, d'une surface de 3 000 m2, accueille les 150 collaborateurs de la délégation, qui étaient répartis sur les cinq autres sites que l'opérateur gérait à Montpellier.

Les enjeux du gaz vert

Baptisé "Gazosud", le bâtiment intègre également une pompe à chaleur innovante, fonctionnant au gaz (et non à l'eau), capable de déployer une puissance de 200 Kw de chaud et 160 Kw de froid pour la climatisation de ces locaux. "Notre ambition est de faire monter en compétence le constructeur de ce système (Panasonic, NDLR) afin de le valider en concertation avec le Centre de Recherche et Innovation Gaz et Énergies Nouvelles, et de lancer la prescription auprès des maîtres d'ouvrage et des clients", explique Launie Lachenaud, ingénieur Efficacité énergétique LR chez GRDF Montpellier.

De la même façon, Gazosud se voit doter de deux des 25 véhicules de surveillance du réseau qu'utilise GRDF à ce jour. "Ce sont des véhicules "renifleurs", capables de traquer la moindre molécule de méthane avec 20 fois plus de sensibilité que le nez humain", précise André Sautet, Directeur Territorial Régional Languedoc Roussillon de GRDF.

"Cette inauguration intervient alors que GRDF tourne une nouvelle page technologique de sa longue histoire, qui l'a vu passer du gaz au gaz naturel et, de plus en plus, au biométhane, résume Édouard Sauvage. Notre ambition est de soutenir et promouvoir le passage du gaz bleu au gaz vert, ce qui suppose de soutenir les agriculteurs, de recycler les déchets, de contribuer à la réduction des gaz à effet de serre, et de s'inscrire dans les circuits courts. Nous pouvons atteindre un tiers de gaz vert acheminé dans nos réseaux d'ici 2030 si la volonté politique est là."

Signature de deux conventions

En marge de cette inauguration, deux conventions impliquant GRDF ont également été signées.

La première, signée dans le cadre de Civigaz (une collaboration entre GRDF et la fondation FACE) par GRDF Montpellier, FACE Hérault et ACM Habitat, permettra de favoriser l'insertion professionnelle de neuf volontaires du Service civique, chargés de conseiller les habitants du parc social et du parc privé sur leur consommation de gaz. D'autre part, la 2e convention a été conclue entre l'opérateur et Montpellier Méditerranée Métropole (M3M) pour la mise à disposition de données numériques géoréférencées.

"Nous avons déterminé des objectifs en terme de transition écologique, qui ne seront pas atteints sans l'aide partenaires tels que GRDF, commente Éliane Lloret, vice-présidente de M3M3, déléguée à la transition énergétique. La totalité de la flotte des bus de la TAM fonctionne déjà au GNV, et dans les projets novateurs, nous voulons injecter du biogaz dans le réseau géré à Montpellier par GRDF."

"La CCI Hérault se félicite de participer au projet Seven soutenu par GRDF Montpellier, en promouvant la technologie GNV auprès des transporteurs et des gérants de flottes de véhicules", rappelle son président, André Deljarry.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :