Tourisme : le cru estival 2022 s’annonce "exceptionnel" en Occitanie

TOURISME (1/4) – L’été sera chaud mais il sera surtout très favorable à l’économie touristique. Ce sera le cas en Occitanie, où les professionnels du tourisme savent déjà, grâce à des réservations faites plus tôt que les années précédentes, que la saison sera bonne. Tous les segments d’hébergements semblent bénéficier de l’embellie.
Cécile Chaigneau

8 mn

Selon le CRTL Occitanie, les grands gagnants de l'été 2022 en Occitanie seront probablement les hébergements locatifs indépendants et l'hôtellerie de plein air.
Selon le CRTL Occitanie, les grands gagnants de l'été 2022 en Occitanie seront probablement les hébergements locatifs indépendants et l'hôtellerie de plein air. (Crédits : La Chapelle)

La saison estivale 2022, qui sera sans restriction sanitaire, s'annonce sous des auspices très favorables... Une perspective dont la région Occitanie compte bien profiter, elle dont le tourisme est la 2ème économie régionale (après l'agro-alimentaire), avec 15,9 milliards d'euros de chiffre d'affaires (10% du PIB) et environ 100.000 emplois lissés sur l'année (jusqu'à 134.000 en août).

Selon une étude d'ADN Tourisme, la fédération nationale des organismes institutionnels de tourisme, 78% des Français vont privilégier les destinations françaises, 67% vont rechercher des espaces moins fréquentés et 56% des destinations plus proches de leur département ou leur région. Alors même si 68% annoncent que leur budget sera réduit compte tenu de l'inflation, la saison estivale 2022 devrait être un bon cru pour les spots touristiques français, notamment pour l'Occitanie, qui rappelle volontiers qu'elle est la première région française pour la fréquentation touristique des Français ou encore la première région française pour le nombre de nuitées en hôtellerie de plein air (notamment grâce au littoral, soit 26,3 millions de nuitées par an).

« Les vacances restent une priorité »

« 71% des français prévoient de faire du tourisme cet été, ce qui est exceptionnel ! On sent bien une volonté de rompre avec les deux années anxiogènes subies, souligne Jean Pinard, directeur du Comité régional de Tourisme et de Loisirs d'Occitanie (CRTL) Occitanie. On appréhendait la hausse des prix des carburants notamment, mais finalement ça n'a pas eu d'impact significatif pour les vacances de Pâques, signe que les vacances restent une priorité. Et ça peut jouer en faveur de l'Occitanie avec une clientèle régionale qui préférera peut-être rester dans sa région plutôt qu'aller en Espagne par exemple. »

Alors que 56% des Français avaient répondu à ADN Tourisme qu'ils réserveraient plus tardivement, ce n'est pas ce que les professionnels du tourisme d'Occitanie ont observé, bien au contraire...

« Bien que les réservations de dernière minute soient toujours d'actualité, on relève aussi cette année qu'une frange de la population, craignant d'être échaudée et de devoir se contenter d'un deuxième choix, préfère anticiper et réserve bien plus en amont que les années précédentes, confirme Jean Pinard. Comme l'été 2021, et de façon tout aussi notable, voire encore plus spectaculaire, les grands gagnants de l'été 2022 en Occitanie seront probablement les hébergements locatifs indépendants et l'hôtellerie de plein air. »

Les niveaux de réservation pour ces deux types d'hébergements sont ainsi plus élevés que lors des trois années précédentes à pareille date, y compris lors de la saison estivale de référence d'avant-crise (2019). Pour les mois de juillet et août 2022, le taux d'occupation moyen des différents hébergements d'Occitanie atteint déjà̀ 37,8%, contre 31,5% l'année dernière. Les hébergeurs  s'attendent à une progression de +6% en moyenne de leur niveau d'activité́ pour la saison 2022, par rapport la saison 2021.

Gîtes de France : taux d'occupation de 90 à 100%

Philippe Robert, actionnaire et exploitant du camping Méditerranée-Plage à Vias-Plages (Hérault) et président de la Fédération Régionale de l'Hôtellerie de Plein Air (FRHPA) en Occitanie, se frotte les mains : « La saison 2022 se profile plutôt très bien ! On devrait être au-dessus de 2021 et certainement de 2019 qui est la dernière meilleure année. Le taux de réservations est impressionnant, avec de fortes progressions de + 10 à + 15% sur des périodes où l'année dernière, on avait été complets à terme. Il semble que les touristes réservent plus tôt mais ça ne veut pas dire qu'on finira à + 10 ou + 15% d'activité... Les réservations se concentrent plutôt sur le littoral ».

Stéphanie Nedelec est la directrice de la centrale de réservation des gîtes du littoral languedocien pour le réseau des Gîtes de France, une coopérative qui commercialise les 2.100 gîtes des départements de l'Hérault, de l'Aude, des Pyrénées-Orientales et du Tarn.

« Les gîtes de France restent un produit recherché, rappelle-t-elle. Les perspectives 2022 sont similaires à 2018, notre année-record, avec un taux d'occupation de 90 à 100% sur les semaines les plus fortes de l'été, c'est à dire la dernière de juillet et les deux premières d'août, grâce à des réservations qui se sont faites très tôt, dès fin 2021, même s'il reste encore des disponibilités. En 2020 notamment, l'arrière-pays avait plus attiré, mais on observe aujourd'hui que les tops des ventes restent sur le littoral, confirmant le tropisme de la mer. Les réservations se font pour des séjours moyens d'une à deux semaine l'été... Les charges fixes augmentent mais on incite les propriétaires à n'appliquer que des augmentation contenues. »

Ce que le réseau des Gîtes de France a aussi observé, dans le sud du pays, c'est une augmentation du nombre de nouveaux gîtes : sur la seule année 2021, Stéphanie Nedelec en annonce 110 dans l'Aude ou 103 dans l'Hérault.

Le boom des résidences secondaires et villages-vacances

Autre success story estivale annoncée : les résidences secondaires (40% sont concentrées sur le littoral de l'Hérault et des Pyrénées-Orientales) et les villages de vacances, « plébiscitées depuis la crise du Covid pour leurs gages de sécurité sanitaire », rappelle le CRTL Occitanie.

« Les résidences secondaires sont ce qui a le plus marché durant la crise sanitaire et ça devrait se maintenir, déclare Jean Pinard. Quant aux villages vacances, ce sont ceux qui ont le plus souffert donc le rattrapage sera évident. »

L'Occitanie s'affiche comme première région française en nombre de résidences secondaires  (500 000). Selon le palmarès des cinq régions où les Français souhaitent installer leur résidence secondaire établi par Pretto, spécialiste du crédit immobilier en ligne, le 31 mai dernier, l'Occitanie arrive en 2e position (13% des recherches) derrière PACA, l'Hérault, le Gard et les Pyrénées-Orientales composant le top 3 des départements les plus recherchés de la région.

Chez l'opérateur touristique familial VVF (dont les résidences vacances sont toutes propriétés de biens publics appartenant aux collectivités territoriales ou aux comités d'entreprises), les capacités d'accueil en Occitanie sont de 63.000 vacanciers dans 15 sites. Le 7 juin, l'organisme annonçait un taux de réservation dépassant les 80% sur une ou plusieurs semaines dans quatre d'entre eux, certains étant même complets à certaines périodes : Sigean (Aude), Brusque (Aveyron), Le Barcarès Les Portes du Roussillon (Pyrénées-Orientales) et Martel-Gluges (Lot).

La mer reste la destination privilégiée des clients de VVF, mais la campagne et la montagne confirment leur montée en puissance sur des séjours dits « de proximité ». Cette année, l'organisme note « une très forte attractivité des territoires hors littoral » et évoque des vacanciers « à la recherche de vacances au soleil dans le sud de la France, mais de vacances loin de la foule ».

« On constate, malgré tout, une diminution de la durée des vacances et une baisse du panier moyen », indique Stéphane Le Bihan, directeur général de VVF.

« Enorme » performance du locatif en plateformes

« Nous avions fait une belle saison estivale en 2021 et nous observons une belle dynamique depuis le début de l'année 2022, indique Xavier Lormand, le directeur général du groupe hôtelier RoussillHôtel, à Saint-Cyprien (Pyrénées-Orientales). Les mois de juin, juillet et août commencent à se préciser, avec des engagements satisfaisants en termes de réservations, qui sont supérieures à l'année 2019. Sur les hôtels, il subsiste quand même une prise de réservations de dernière minute donc nous avons encore de la disponibilité. Mais on est en avance ! »

Le groupe, qui compte dix hôtels (de 3 à 5*, essentiellement en Occitanie), un golf et deux hôtels-thalasso (L'Ile de la Lagune et Les Flamands roses), réalise un chiffre d'affaires de 25 millions d'euros et emploie 400 collaborateurs en haute saison.). Il a commencé à déployer un plan de financement d'envergure (4 millions d'euros) pour rénover ses hôtels de Montpellier, d'Argelès et de Saint-Cyprien, et monter en gamme.

Enfin, d'après les données et analyses fournies par le CRTL Occitanie, les réservations enregistrées sur le seul segment du locatif en plateforme (tous les hébergements de particuliers loués par l'intermédiaire de plateformes type AirBnB, soit plus de 100.000 adresses en Occitanie), les chiffres sont « très encourageants » avec, au 4 mai dernier, une augmentation de + 65% de réservations (en chiffre d'affaires) pour les mois de juillet et août prochains, par rapport à la même date l'année dernière. Une performance qualifiée d' « énorme » par le CRTL Occitanie...

Lire également les 3 autres volets de cette série sur le tourisme :

Cécile Chaigneau

8 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.