Montpellier Management mise sur l’hybridation de ses formations

Il y a déjà 15 ans, la première formation en e-learning était lancée par l’ISEM (Institut des Sciences de l’Entreprise et du Management), devenu aujourd’hui Montpellier Management à la suite d’une fusion avec la faculté d’AES. Cette situation de pionner permet à cette école universitaire de management de proposer des formations hybrides mêlant présentiel et cours à distance.

3 mn

(Crédits : .)

Un monde de possibilités

L'apprentissage hybride (en anglais « blended learning ») est une forme d'enseignement qui se situe entre les cours traditionnels dans une salle ou un amphithéâtre, et les formations offertes entièrement à distance, en ligne. Le système de formation hybride comprend ainsi, en proportions variables, du présentiel et du distanciel. Le but est de pouvoir profiter du numérique pour offrir une expérience interactive aux étudiants. En fonction des objectifs du cours et de la matière, le bloc en distanciel va ainsi prendre différentes formes : une vidéo, un quiz, un challenge, une étude de cas en groupe... L'idée pourra être d'appliquer un ou plusieurs concepts théoriques enseignés en présentiel sur un atelier en distanciel. Lors du retour des étudiants en classe, ils seront interrogés sur leurs ressentis : la difficulté de l'exercice, la compréhension des consignes, l'application des concepts... Ceci afin de faire évoluer l'atelier.

Mais si passer d'un cours dit « traditionnel » à un cours hybride offre de nombreuses opportunités pédagogiques, cela peut aussi permettre de s'organiser différemment. Les blocs de distanciel étant réalisables de manière « asynchrone », les étudiants peuvent par exemple occuper un emploi en journée et suivre leurs cours le soir. Enfin, cela permet de répondre à des problématiques d'occupation des salles et amphithéâtres. Avec le nombre d'inscrits en constante augmentation et les mesures sanitaires de distanciation sociale, l'hybridation des formations permet de libérer des places en présentiel et d'alléger les emplois du temps.

La crise sanitaire, le coup d'accélérateur

Si la crise sanitaire a bel et bien accéléré le processus de cours en distanciel, les formations hybrides existaient déjà à Montpellier Management depuis plusieurs années. Sophie Spring, enseignante-chercheuse, répondait dès 2018 à un appel à projet d'innovation pédagogique avec l'appui du Service de l'Enseignement à Distance et du Numérique (EADN). Ainsi, en 2019, 11 séances avaient été scénarisées pour être transformées en cours à distance.

Depuis, l'hybridation des formations a connu un succès grandissant et plusieurs pistes d'amélioration ont été amorcées. Premièrement, le service EADN s'est équipé d'un studio d'enregistrement avec fond vert, caméras et micros professionnels. Une ingénieure pédagogique accompagne et forme les enseignants à la scénarisation et production de leurs cours hybrides.

De plus, la Direction de Montpellier Management soutient l'hybridation des formations en investissant en matériel de pointe. En effet, 17 salles de cours et 1 amphithéâtre ont été équipés de barres multimédia. La couverture Wi-Fi des deux bâtiments a été revue afin d'éliminer les « zones blanches », et de nouvelles bornes ont été installées. En 2021, des réflexions sont en cours, notamment pour poursuivre l'équipement de nouveaux amphithéâtres et équiper les enseignants de tablettes numériques.

Ces nouveaux équipements, couplés avec la formation des personnels et l'avancée dans l'innovation pédagogique font que Montpellier Management n'en a pas fini avec l'enseignement hybride.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.