Enosis Santé : quatre pôles de compétitivité créent une équipe France puissante et visible à l’international

Le 19 mai, quatre pôles de compétitivité santé français - BioValley France, Eurobiomed, Lyonbiopôle Auvergne‐Rhône‐Alpes et Medicen Paris - créent l’alliance Enosis Santé. Objectif : donner de la voix, forte des 1.200 membres des pôles réunis, et optimiser l’atteinte des ambitions du Plan Innovation Santé 2030 et de ses 7 milliards d’euros mis sur la table par le gouvernement, opportunité historique pour la filière.
Cécile Chaigneau

5 mn

La nouvelle alliance Enosis Santé se met en ordre de marche pour atteindre les ambitions du Plan Innovation Santé 2030 annoncé par le gouvernement français en juillet 2021.
La nouvelle alliance Enosis Santé se met en ordre de marche pour atteindre les ambitions du Plan Innovation Santé 2030 annoncé par le gouvernement français en juillet 2021. (Crédits : DR)

En 2019, les pôles de compétitivité santé Eurobiomed et Cancer Bio Santé se rassemblaient sous une seule bannière Eurobiomed, couvrant les périmètres géographiques de l'Occitanie et de la région Sud-PACA. Xavier Tabary, directeur du site de Sanofi à Montpellier et alors président d'Eurobiomed, annonçait vouloir « passer la vitesse supérieure pour gagner en visibilité à l'échelle de l'Europe » et, par le biais de cette nouvelle cette masse critique, « devenir le premier cluster européen dédié à l'accompagnement des PME de la HealthTech ».

Une nouvelle alliance, annoncée ce 19 mai, pourrait bien être l'un des moyens pour accéder à cette ambition française, mais aussi à la désormais nécessaire souveraineté sanitaire que le pays veut développer à l'aune de la crise sanitaire liée au Covid : les pôles de compétitivité santé BioValley France (région Grand Est), Eurobiomed, Lyonbiopôle Auvergne‐Rhône‐Alpes et Medicen Paris créent Enosis Santé.

C'est le pôle Eurobiomed (et son président Michaël Danon*) qui prend la présidence de cette alliance pour une année, la vice‐présidence étant assurée par Medicen (et son président Christian Deleuze). La présidence sera ensuite tournante.

« Enosis Santé est la continuité de cette ambition exprimée par Xavier Tabary et reprise ensuite par Michaël Danon, commente Emilie Royère, directrice générale d'Eurobiomed. Les pôles ont 15 ans et continuent leur croissance, comme le démontre le nombre d'adhérents et de projets soutenus. En dépit de cette réussite, nous avions l'ambition d'être plus visibles. Se regrouper pour être plus forts, c'est la raison d'être d'Enosis qui représente ainsi 1.200 membres. Les deux autres pôles santé français, Atlanpole Biothérapies à Nantes et le Clubster Nutrition Santé Longévité dans les Hauts-de-France, avec lesquels on travaille, n'ont pas souhaiter rejoindre l'alliance à ce jour. »

« Une opportunité historique pour la filière »

Cette alliance a pour objectif de renforcer le collectif des pôles et leur coordination à l'échelle nationale, d'accélérer le développement de l'innovation healthtech, de renforcer la souveraineté sanitaire et le leadership de la France en innovation santé, en optimisant les complémentarités interrégionales. Il s'agit aussi, pour les pôles, de surfer sur les perspectives importantes qui se dégagent du Plan Innovation Santé 2030 annoncé par Emmanuel Macron en juillet 2021, avec à la clé une enveloppe de quelque 7 milliards d'euros.

« Il fallait formaliser l'alliance, sur laquelle nous travaillons depuis 2017, pour être en capacité de mieux répondre à ce Plan Innovation Santé 2030 qui est une opportunité historique pour la filière, souligne Emilie Royère. Chaque pôle a des dominantes : le diagnostic médical pour Eurobiomed, l'infectiologie pour Lyonbiopôle, les technologies médicales pour BioValley, et la chirurgie du futur pour Medicen. Enosis Santé va permettre une vraie mutualisation via un plan d'action commun annuel qui permettra à tous les industriels des pôles d'en bénéficier. Mais il s'agit aussi de renforcer les filières prioritaires qui ont été définies dans le plan Innovation Santé, comme les biothérapies et la bioproduction, les maladies infectieuses, les dispositifs médicaux innovants et la santé numérique. »

Enosis Santé va porter la voix et les actions de ses 1.200 membres, leur conférant un poids plus important mais pas seulement : « Cela permet de parler aux autorités publiques en étant plus audibles, mais aussi de porter une seule voix à l'international et d'avoir une logique d'équipe France qui va rendre le paysage français plus visible et plus attractif pour des entreprises étrangères », projette Emilie Royère.

Réglementation, financements, recrutement

Autre vertu attendue de l'alliance : les pôles de compétitivité connaissent les forces et les dysfonctionnements de la filière, et notamment les freins au développement des PME, ce qui devrait permettre à Enosis Santé de contribuer à l'amélioration des processus avec les pouvoirs publics.

« Ça permettra d'être plus fluide avec les autorités réglementaires, explique la directrice générale d'Eurobiomed. Pendant le Covid, c'est de casser les codes et les frontières qui a permis de surmonter la crise... D'autres sujets sont en cours, comme renforcer l'accès à des fonds d'investissements plus late-stage pour permettre aux biotechs de développer leurs produits plus loin sur le marché, avec de gros tickets entre 30 et 100 millions d'euros. Mais aussi travailler sur l'emploi car la filière rencontre de vraies difficultés de recrutement, notamment sur la bioproduction de médicaments. Rapatrier les biothérapies et la bioproduction, c'est bien, mais il faut former... »

Et Emilie Royère insiste : « L'objectif, c'est que toutes les personnes des quatre pôles apprennent à travailler ensemble, le but étant tout sauf une couche supplémentaire ».

* Michaël Danon, directeur market access global et affaires institutionnelles du Groupe Pierre Fabre, est président d'Eurobiomed jusqu'au 21 juin prochain, date de l'Assemblée générale. Le siège du pôle qui avait été établi à Marseille pour les trois premières années, pourrait être transféré à Toulouse ou Montpellier fin 2022.

Cécile Chaigneau

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.