Plussh se diversifie dans le hardware

Plussh (live streaming) élargit son offre en matériel, avec deux lancements prévus au 1er semestre 2017 : un routeur et une mini caméra, qui sera dévoilée au CES de Las Vegas en janvier. La start-up montpelliéraine, qui veut lever 600 000 € début 2017, va aussi booster sa production d’applications à usage interne.

2 mn

Plussh, développeur de solutions de direct vidéo HD, va accentuer sa production d'applications dédiées à usage interne
Plussh, développeur de solutions de direct vidéo HD, va accentuer sa production d'applications dédiées à usage interne (Crédits : @PlusshFR)

Spécialiste des solutions de direct vidéo (live streaming) en HD, Plussh propose déjà une offre matérielle avec les « Plussh Kits » (câbles, micros...), mais va passer un cap avec deux gros lancements prévus en 2017. Le premier concerne la « Plussh Eye », une mini caméra qui sera officiellement présentée lors du CES de Las Vegas, le plus grand salon des loisirs électroniques au monde, prévu du 5 au 8 janvier.

Une mini caméra pour les métiers de crise

La « Plussh Eye » est une caméra miniaturisée permettant de faire du live streaming HD, et qui se clipse au rebord d'une veste ou d'un uniforme. Le produit sera commercialisé dans le courant du 1er trimestre 2017.

« La Plussh Eye s'adresse aux professionnels travaillant dans des services d'urgence, de secours ou de sécurité, et qui ont besoin de garder les mains libres tout en restant visibles depuis un PC de crise, résume Dimitri Moulins, CEO de Plussh. La police de Dubaï, des compagnies de sapeurs pompiers et plusieurs sociétés privées se montrent déjà intéressées. »

Plussh travaille aussi sur un nouveau produit hardware, dont le lancement est prévu au 2e trimestre 2017 : un routeur dédié à ses produits, qu'elle pourrait finaliser seule ou en partenariat avec une autre start-up française. « Le boîtier intégrera quatre cartes SIM en plus de la technologie Matooma (actionnaire de Plussh, NDLR), ce qui permettra de basculer d'un réseau à un autre en fonction du niveau d'encombrement », décrit Dimitri Moulins.

Des applications pour client unique

Par ailleurs, Plussh va accentuer sa production de solutions complémentaires à son cœur de métier : des applications réservées à une seule entreprise cliente, à usage interne, lui permettant de faire du live streaming, d'envoyer des notifications ou des messages à des groupes prédéfinis en amont. La société indique qu'elle a déjà livré un tel produit au groupe Altrad, et qu'elle a reçu sept commandes de ce type sur le seul mois de décembre.

Plussh, qui tire à ce jour l'essentiel de ses revenus des abonnements professionnels à son application d'origine, compte baser une part croissante de son activité sur la production de ces applications dédiées : de 30 à 40 % en 2016, et de 55 à 60 % en 2017, selon Dimitri Moulins.

Enfin, Plussh est en train de boucler son 1er tour de table, avec l'objectif d'obtenir 600 000 € d'ici le début 2017 : 300 000 € ont été levés auprès d'un fonds d'investissements, tandis que 71 000 € ont déjà été collectés sur la plate-forme de financement participatif SmartAngels.

Plussh va recruter trois personnes sou peu, et comptera dix collaborateurs en 2017. La start-up montpelliéraine, créée en 2015, réalisera 540 000 € de chiffres d'affaires en 2017, et affiche un prévisionnel de 2,3 M€ en 2018.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.