Partage d’électricité verte : la start-up Beoga va tester son modèle dans le Gard

 |   |  418  mots
Amaury Pachurka, CEO de Beoga
Amaury Pachurka, CEO de Beoga (Crédits : Beoga)
Surfant sur le développement des énergies renouvelables et des dispositifs d’auto-consommation, une nouvelle start-up montpelliéraine propose d’en accompagner le partage et la distribution grâce à sa solution digitale. Beoga travaille sur ce projet pilote avec Enedis, au Cailar (30) : des lotissements serviront de bancs d’essai pour valider les simulations mathématiques testées en R&D à l'Université de Manchester.

La start-up Beoga, issue du projet baptisé "ReTC.io", est actuellement incubée au BIC et chez Ionis 361 à Montpellier. Officiellement créée en octobre 2019, elle déploie un écosystème pour permettre aux fournisseurs d'électricité d'optimiser l'utilisation de leurs réseaux d'énergie renouvelable. Cet outil permet la création d'un nouveau modèle économique avec l'intervention de consommateurs-producteurs.

"Notre solution permet d'optimiser l'auto-consommation collective, mais aussi l'achat et la revente d'énergie entre particuliers, détaille Amaury Pachurka, CEO de Beoga. Les fournisseurs ont également accès aux ressources de production et de stockage chez les utilisateurs."

Un projet pilote initié sur Le Cailar

Le 17 décembre prochain, Beoga lance une première réunion publique sur la commune Le Cailar (30), afin de présenter son projet pilote. Le but sera d'installer un écosystème de ce type sur un ensemble de lotissements de la ville, pour optimiser la consommation selon deux principes : l'échange d'énergie de pair à pair par le pilotage des ressources distribuées, et l'agrégation des capacités de stockage (batterie, voiture électrique..).

Beoga va travailler en partenariat...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :