Contact-tracing : un "vaccin numérique" par beacon mis au point à Montpellier

 |   |  1126  mots
ELA Innovation a mis au point un balise Bluetooth qui pourrait intégrer le dispositif numérique de contact-tracing destiné à entraver la chaîne de contamination du Covid-19.
ELA Innovation a mis au point un balise Bluetooth qui pourrait intégrer le dispositif numérique de contact-tracing destiné à entraver la chaîne de contamination du Covid-19. (Crédits : ELA Innovation)
Dans le dispositif global de déconfinement, figure le projet d’une application de traçage numérique afin de casser au plus tôt la chaîne de contamination. Deux entreprises montpelliéraines - Bulane et ELA Innovation - et la SATT AxLR ont travaillé sur la technologie du contact-tracing par beacon (balise Bluetooth), qui pourrait équiper les personnes n'ayant pas de smartphones.

Le projet d'application de "tracing" StopCovid (ou Alerte Covid, comme le préconise le Conseil national du numérique), sur lequel planche le gouvernement français pour enrayer la propagation du virus, vise à utiliser le Bluetooth d'un smartphone pour enregistrer l'identifiant de chaque personne avec laquelle on interagit dans nos déplacements. L'application de traçage numérique permet ensuite d'être prévenu si l'une des personnes croisées se déclare malade du Covid-19 grâce à une notification.

A Montpellier, la question d'utiliser les outils numériques pour casser la chaîne de contamination du virus a mobilisé trois acteurs locaux très tôt dans l'histoire de la pandémie. A l'origine, il y a une observation faite par Nicolas Jerez, le président et cofondateur de Bulane (inventeur de la flamme industrielle propre à base d'hydrogène), dont le métier d'origine est la data.

« On faisait du post-traumatique »

« Début février, on ne compte que quelques cas de malades du coronavirus en France et je suis frappé de voir qu'aux Contamines-Montjoie (en Haute-Savoie, où a éclaté l'un des premiers clusters en France - NDLR), ce sont les gendarmes et l'ARS qui remontent le fil des contaminations, raconte Nicolas Jerez. On faisait du post-traumatique... J'ai alors l'idée d'un balisage préventif, une sorte de "vaccin digital" qui permettrait de tracer les contacts mais pas les personnes. »

Une sorte de task-force se constitue alors, avec la SATT (société d'accélération de transfert de technologie) AxLR et l'entreprise montpelliéraine ELA Innovation, fabricant de puces RFID mais aussi de beacons BLE (bluetooth low energy), balises bluetooth basse consommation qui diffusent leur identifiant sur des appareils électroniques portables à proximité.

ELA Innovation (32 salariés, 2,2 M€ de chiffre d'affaires 2019) adresse le marché de l'industrie avec ses balises, pour faire de la traçabilité et de la localisation de biens ou d'actifs (par exemple du suivi d'outils dans l'aéronautique ou le ferroviaire, de pièces détachées dans l'industrie automobile). ELA Innovation est également bien positionnée sur le people-tracking dans les métiers difficiles pour la protection des personnes (localiser les équipes et aller les chercher en cas d'accident, sur des chantiers de construction de tunnels par exemple).

23 % de la population n'ont pas de smartphone

La technologie Bluetooth retenue...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 16/05/2020 à 8:10 :
Première étape du pucage numérique systématique. Et ça vient de France ! Orwell réveille toi, ils sont devenus fous !
a écrit le 14/05/2020 à 11:05 :
en priorité virer le pdg de Sanofi ainsi que le directeur commercial
et tout ceux qui ont signe pour la priorité aux usa
quand le dit pratiquement tous nos décideur son inféodé aux usa
jusqu'à la justice qui donne priorité aux dollar
a écrit le 14/05/2020 à 10:32 :
"qui pourrait équiper les personnes n'ayant pas de smartphone(s)"
ça pourrait m'intéresser même si je suis casanier, pour le principe d'information. Aller faire des courses ça crée un risque même à l'ouverture, on n'est jamais seul. Moins les foyers(clusters) pourront se propager, mieux ça sera.
Pour les étrangers venant en France puis repartant ou restant, ça fonctionnera comment ? L'appli française bluetooth stop-covid en particulier vs ce qui existe ailleurs (concurrent, complémentaire, incompatibles ?).

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :