Pourquoi VRrOOm amarre ses ambitions dans les Pyrénées-Orientales

VRrOOm, c’est cet acteur de la réalité virtuelle sociale et créateur de véritables mondes fictifs (metavers) regroupant virtuellement des millions de personnes pour vivre en live des concerts et événements culturels. VRrOOm s’est notamment fait connaître par la réalisation du concert de Jean-Michel Jarre le 31 décembre 2020… Après avoir couru le monde, son fondateur Louis Cacciuttolo a décidé d’installer VRrOOm au sein du Pôle Action Media du Soler, près de Perpignan.

4 mn

VRrOOm, qui s'installe dans les Pyrénées-Orientales, est un acteur de la réalité virtuelle sociale et créateur de véritables mondes fictifs (metavers) regroupant virtuellement des millions de personnes pour vivre en live des concerts et événements culturels.
VRrOOm, qui s'installe dans les Pyrénées-Orientales, est un acteur de la réalité virtuelle sociale et créateur de véritables mondes fictifs (metavers) regroupant virtuellement des millions de personnes pour vivre en live des concerts et événements culturels. (Crédits : VRrOOm)

C'est parce qu'il a un lien particulier avec le pays catalan, son enfance, que Louis Cacciuttolo a choisi de venir implanter sa nouvelle entreprise au Soler dès le mois de janvier prochain. Et pourtant l'homme, passionné de spectacle vivant, ancien propriétaire du théâtre du Minautore à Béziers, en a vu, du pays, au long de sa carrière, de l'Asie jusqu'aux États-Unis où il occupait encore récemment le poste de vice-président monde d'une des sociétés fondées par Georges Lucas, THX.

C'est en constatant les progrès faits par la technologie, les casques virtuels et les promesses de la réalité virtuelle augmentée d'outils de socialisation qu'il a eu l'idée de VRrOOm, pressentant qu'il y avait un réel potentiel pour le spectacle vivant.

« C'est un outil qui permet de briser les limites physiques auxquelles est confronté le monde du spectacle, la taille de la scène, de la salle... », souligne-t-il.

Une aventure qu'il embrasse en compagnie de quatre associés, tous spécialistes de leur domaine. Si elle a été créée en 2017, l'entreprise a vu son démarrage boosté par la crise du Covid qui, confinant les gens chez eux, a ouvert de nouveaux champs d'expérimentation, de consommation de spectacles...

L'équipe permanente compte aujourd'hui quatre personnes, les associés du créateur de l'entreprise, qui précise que « selon la taille du projet, il peut nous arriver de mobiliser plus de 100 personnes ».

De Jean-Michel Jarre aux J.O. d'hiver de Pékin

Parmi les références accumulées par la jeune entreprise, on trouve la biennale de Venise, le Téléthon 2021 ou le festival texan South By South West (SXSW) à Austin, dont elle a accompagné l'édition 2021 et sera présente pour 2022.

VRoOOm a aussi et surtout diffusé le concert du nouvel an de Jean-Michel Jarre le 31 décembre 2020. L'expérience est reconduite cette année, et revendique le titre de concert le plus suivi au monde avec 75 millions de vues. Si les installations sont destinées à la réalité virtuelle, elles sont en effet également accessibles sur les plateformes de diffusion classique.

« Nous avons aussi remporté récemment un appel d'offres de France Télévision pour les prochains Jeux olympiques d'hiver de Pékin » précise Louis Cacciuttolo.

Les 65.000 euros de chiffre d'affaires réalisé la première année sont loin : VRrOOm doit clôturer son exercice à 800.000 millions d'euros cette année et annonce avoir déjà sécurisé 500.000 millions d'euros pour le prochain exercice. Pour autant, il n'a pas fait appel, pour le moment, à des capitaux extérieurs pour appuyer son développement : « On a toujours besoin de cash, mais jusqu'ici nous n'avons pas eu envie de "brader nos efforts" et assumé le fait de faire face seuls ».

Recherche de talents

L'installation au sein du Pôle Action Media du Soler, à quelques kilomètres de Perpignan, est une façon de « faire participer ma région d'origine au développement de ma société » ajoute-t-il. Et une vraie raison de se réjouir pour Flavien Noël, coordinateur du Pôle : « VRrOOM va bénéficier de notre écosystème et de toutes les compétences qui s'y développent ».

Louis Cacciuttolo compte bien sur le réservoir de talents offert par son nouvel environnement.

« Nous avons sans cesse besoin de techniciens dans différents domaines, des moteurs de jeu à la blockchain, l'animation de personnages mais aussi des professionnels du spectacle, scénographes, des techniciens du son, de la lumière, du décor » explique-t-il.

L'installation est prévue début janvier et Flavien Noël espère qu'elle aura un effet locomotive pour en attirer d'autres. Le pôle Action Media s'installera au début de l'année dans les anciens locaux de l'IDEM, aujourd'hui hébergée à la Cité digitale du Soler.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.