Commerce : des propositions d'avenir

 |   |  587  mots
À l'occasion du point d'orgue de la manifestation Passion Commerce, les CCIT de Sète et d'Alès ont participé, en présence de 2 000 personnes, à la présentation des "cahiers d'espérance du commerce", remis à toute la sphère politique.

Lundi 30 janvier 2012, deux délégations des CCIT de Sète (Hérault) et d'Alès (Gard) se sont rendues à Paris au Carrousel du Louvre pour assister à l'une des principales étapes de la tournée « Passion Commerce ».

2 000 participants, commerçants et élus des chambres consulaires, étaient présents au point d'orgue de la tournée « Passion Commerce » accueillie dans 50 villes et piloté par 80 CCI, dont celles de Sète et Nîmes en octobre dernier et Alès prochainement.

« Nous sommes fiers de participer à cette manifestation qui fédère les commerçants et leur permet d'échanger sur leur métier. Les petites CCI de France comme celle de Sète ont été parmi les premières à répondre à cette initiative de l'ACFCI. Nous renouvellerons l'expérience », explique le président de la CCI de Sète, Olivier Oddi.

Au cours de ce tour de France, les commerçants ont débattu sur l'avenir du commerce et ses problématiques sur le plan local. Suite à ces débats, des propositions ont été collectées et rassemblées au sein des « cahiers d'espérance du commerce ».

Ainsi, lors de cette journée point d'orgue au Carrousel du Louvre, les « cahiers d'espérance » ont été rendus publics en présence de Frédéric Lefebvre, secrétaire d'Etat en charge du Commerce.

Un recueil d'une cinquantaine de mesures présenté « à toute la sphère politique, au gouvernement actuel, aux candidats à l'élection présidentielle et conçu pour être au service du commerce, de ses clients et des territoires » a prévenu le président de l'assemblée des chambres françaises de commerce et d'industrie (ACFCI), André Marcon, à l'initiative de « Passion Commerce ».

Ces mesures abordent au travers de 27 thèmes, les questions d'environnement, d'accessibilité, d'urbanisme commercial, d'innovation, de financement...

Au cours de cette journée parisienne, le public a pu assister à plusieurs tables rondes consacrées aux problématiques actuelles des commerçants. Parmi elles, le modèle économique du e-commerce a largement été cité par nombre d'intervenants comme une solution d'avenir. Pourtant à l'occasion de cette manifestation, une étude a été dévoilée révélant que 73 % des Français pensent que les commerçants sont fragilisés par le e-commerce et 39 % estiment qu'ils n'innovent pas suffisamment.

Entre autres propositions, ont été débattues en public la nécessité de mieux associer les chambres de commerces au sein des SCOT (Schéma de cohérence et d'organisation du centre-ville) ainsi que le renforcement du dispositif Fisac (Fonds d'intervention pour les services, l'artisanat et le commerce)...

L'idée d'intégrer un « manager » du centre-ville a également été avancée par Francis Cabanat, président de la CCI d'Alès, au cours de l'une des tables rondes :


« Le commerce ne peut se développer que si les collectivités jouent le jeu. Il faut à mon sens organiser le commerce du centre ville en s'appuyant sur un manager, un directeur de marketing. Cela me paraît indispensable. La CFCI a signé un partenariat avec les maires. Il faut désormais poursuivre les initiatives allant dans ce sens. »

Le tour de France de la manifestation « Passion Commerce » achève sa tournée à Lyon le 22 mars et sera de passage à Alès le 13 mars 2012.

Ysis Percq

Légende : Tables rondes et présentation des cahiers de l'espérance lors du point d'orgue de Passion Commerce au Carrousel du Louvre à Paris, animé par Jérôme Bonaldy (au centre).
Crédit Photo : Abdeljabar Rouabhi

Lire également :

-L'e-commerce pèse 1,2 Md€ en région


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :