Du Raspaillou pour toutes les boulangeries régionales

 |   |  192  mots
Le pain de la filière bio gardoise va être promu dans tout le Languedoc-Roussillon.

Financé par le Conseil général du Gard au travers du CIVAM Bio Gard (Centre d'initiatives pour valoriser l'agriculture et le milieu rural) et UMAB Gard (Union des Maîtres Artisans Boulangers), le Raspaillou a déjà fait l'objet d'une introduction dans les établissements scolaires gardois en 2009 par la mise en relation des artisans boulangers et des gestionnaires d'unités de restauration collective.
L'action de promotion en faveur de ce pain bio, uniquement composé de farines produites localement, va être élargi au plan régional grâce à un nouveau partenaire chargé de pérenniser l'expérience.
La meunerie Moulin de Sauret dans l'Hérault assurera la mouture de la farine à partir de 2010.
Henri Passaga, le président de cette société montpelliéraine, étant par ailleurs vice-président du Festival des Pains, le Raspaillou s'appuiera sur son réseau de boulangers (le Moulin fournit actuellement en farine plus de 200 boulangeries sur cinq départements dont l'Hérault et l'Aude), susceptibles d'être intégrés à la filière.
La meunerie possède également un circuit de distribution propre, qui pourra être utilisé livrer les boulangers de l'Hérault et de l'Aude.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :