Les laboratoires Servier rachètent BioRéalités

 |   |  397  mots
La société de biotech est devenue, lundi dernier, une filiale du groupe pharmaceutique. L'équipe en place, sous le nom d'Eramondi R&D, pilotera le travail de sous-traitance.

La société de biotechnologie BioRéalités a annoncé le lundi 4 juillet 2011 son rachat par les laboratoires Servier, pour un montant non communiqué.

Créée à Montpellier en 2007, BioRéalités développe des anticorps dirigés contre un facteur clef du mécanisme de récidive des cancers, dont le cancer colorectal.

« BioRéalités a consommé 7,5 M€ en 4 ans pour ses premières phases de recherche, explique le directeur et co-fondateur Jean-François Floch. Les besoins pour les 4 ans à venir s'élèvent à 30 M€, ce qui nécessitait un changement de modèle financier. »

Premier groupe pharmaceutique français indépendant, Servier emploie 20 000 personnes dans 140 pays, dont 5 000 en France. Il consacre 25 % de son chiffre d'affaires (1,8 Md€ en 2010) à la R&D.

« Nous sommes fiers de pouvoir accélérer le développement d'une véritable innovation médicale d'origine française, déclare le Dr Emmanuel Canet, responsable de la R&D au sein de Servier. Notre démarche reflète la volonté de Servier de renforcer notre investissement de recherche dans le domaine des biotechnologies et de trouver des médicaments innovants dans le cancer colorectal. Malgré les progrès thérapeutiques déjà accomplis, les traitements actuels ne répondent que partiellement aux attentes des patients, en terme d'arrêt de progression de la maladie, et bien évidemment de survie. »

L'équipe en place à Montpellier a été intégralement reprise dans une nouvelle structure, baptisée Eramondi R&D, qui sera chargée de piloter la sous-traitance de BioRéalités, désormais filiale à 100 % de Servier.

Créée fin 2010, Eramondi R&D vise à développer des projets de recherche académique pour le compte d'industriels, principalement dans les domaines de la biologie et de l'énergie.

Employant les 17 salariés de BioRéalités, Eramondi R&D prévoit quatre embauches d'ici fin 2011 et table sur un chiffre d'affaires de 4 M€ au titre de contrats déjà signés sur les 12 prochains mois.

BioRéalités a été lauréate des Grands Prix 2008 d'Objectif dans la catégorie « jeune pousse ».


À lire également :
- Le président honoraire de la Ligue contre le cancer Henri Pujol sera le parrain des Grands Prix Objectif 2011

Anthony Rey

Légende : Jean-François Floch, ex-directeur de BioRéalités, préside désormais aux destinées d'Eramondi R&D.
Crédit photo : Edouard Hannoteaux


Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :