Montpellier a son atelier-musée de l’art brut

Inauguré le 18 mars en présence du maire de Montpellier Philippe Saurel, l’atelier-musée des Arts bruts a nécessité 7 ans de travail pour constituer une collection… « unique », selon les spécialistes de cet « art des fous » venus, de Paris, saluer l’initiative de Denys et Patrick Michel.

3 mn

(Crédits : DR)

Il y avait la Mecque de l'art brut à Lausanne (60 000 œuvres) et le LaM, le musée d'art moderne, d'art contemporain et d'art brut de Lille Métropole à Villeneuve d'Ascq (59). Il faudra désormais compter avec « l'atelier-musée des Arts brut, singulier et autres » de Montpellier.

Inauguré vendredi 18 mars dans le quartier des Beaux-Arts en présence du maire Philippe Saurel, l'initiative privée des enfants de Fernand Michel (1913-1999) - l'un des pères de l'art brut, dont le pape fut Jean Dubuffet - propulse Montpellier au rang des villes qui comptent artistiquement.

« Ils ont accompli ce rêve de donner un écrin à l'œuvre de leur père en ouvrant au public son atelier de la rue Lunaret », précise le président de la Métropole et maire de la Ville lors de l'inauguration vendredi, saluant cette initiative privée qui dotera Montpellier, dès l'ouverture du lieu le 9 avril prochain, d'un « musée unique en France ».

2 300 œuvres collectées en Europe

Car au-delà de l'œuvre consacrée à « l'artiste zingeur » Fernand Michel (dont l'atelier-musée consacre une rétrospective, d'avril à septembre 2016), ce nouveau lieu de plus de 800 m2 valorise, avec 2 300 œuvres appartenant à près de 250 artistes, la création d'auteurs autodidactes visionnaires, géniaux précurseurs et initiateurs de la « mouvance art brut et singulier ».

Des artistes « autodidactes ne maîtrisant pas les codes académiques de l'art contemporain » (selon la définition de l'art brut), dont la plupart, « avaient un petit vélo dans la tête », explique le critique d'art Laurent Danchin, qui s'est dit stupéfait par le travail accompli pour constituer cette collection, « à mon avis très complète, avec des œuvres dont certaines sont majeures ».

« C'est un musée majeur dans le circuit plus modeste de l'Art brut, a expliqué vendredi ce spécialiste. Avec le futur centre d'art contemporain voulu par Philippe Saurel (dont l'ouverture est prévue en 2019, NDLR), Montpellier proposera une offre très complète culturellement, la seule avec Villeneuve d'Ascq à valoriser les deux circuits parallèles de l'art savant et de l'art modeste ».

Icônes de l'art brut : de Wölfi à Aloïse

Il aura fallu sept ans à Patrick Michel pour enrichir la collection paternelle (environ 750 œuvres) et lui donner son envergure internationale (aujourd'hui 2 300 pièces). Le patron de l'agence montpelliéraine Cible Publicité a, au passage, « appris un nouveau métier ».

« Ça a été un parcours du combattant européen pour trouver les œuvres, persuader les familles de délégataires ou les mécènes grâce à qui ces acquisitions ont pu être réalisées, dans un contexte de flambée des prix alors qu'il y a dix ans, il n'existait même pas de marché de l'art brut », rappelle-t-il.

Aujourd'hui riche de 2 300 œuvres appartenant à près de 250 créateurs, la collection de l'atelier-musée de Montpellier permettra au visiteur d'avoir un large aperçu des différents artistes bruts, singuliers, surréalistes européens et américains allant de la période « historique » du début du XXe siècle jusqu'à l'art outsider international d'aujourd'hui.

« Parmi les icônes de l'art brut, le musée représente les plus importants d'entre eux : Aloïse Corbaz, Adolf Wölfi, Augustin Lesage, etc., détaille Françoise Monnin, rédactrice en chef de la revue d'art contemporain Artension. Il est stupéfiant que de telles œuvres aient pu être achetées au XXIe siècle, tous les grands collectionneurs vont se ruer à Montpellier pour faire la visite ».

L'atelier-musée Fernand Michel ouvrira ses portes le 9 avril, au 1 rue Beauséjour à Montpellier.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 9
à écrit le 21/02/2017 à 18:51
Signaler
artiste en ART SINGULIER Avez vous un catalogue de l'expo j'ai très envie de m'y rendre mais j'ai un peu de mal à me déplacer. Je vous remercie d'avance monique

à écrit le 22/12/2016 à 14:41
Signaler
Bonjour, Hier je suis allée visiter ce petit musée qui est une petite merveille.A l'entrée j'ai été accueillie par une gentille dame (la méchante a du être renvoyée..)et pendant 2 heures j'ai été dans un beau livre d'images un pur bonheur...un seu...

à écrit le 30/11/2016 à 23:04
Signaler
Musée très difficile d'accès à un fauteuil roulant. Vous êtes accueilli par une personne antipathique au possible. (Vous êtes arrivé à descendre avec le fauteuil, vous devez arrivé à monter !!!) Très mauvais souvenir. Merci madame de l'acce...

à écrit le 07/08/2016 à 9:59
Signaler
Je suis très attirée par l'Art Brut et je suis ravie de l'ouverture de ce musée dans la région je vais y aller très prochainement.

à écrit le 24/06/2016 à 17:55
Signaler
bcp de mes amis ont visité ce musée et l'ont trouvé superbe !

à écrit le 05/04/2016 à 11:20
Signaler
Dès que possible, je me ferai un grand plaisir à venir admiré l'atelier-musée dédié à mon oncle et dire un bonjour à mes deux cousins

à écrit le 25/03/2016 à 10:29
Signaler
Suis bien sûr très intéressé pour connaître ce lieu

à écrit le 23/03/2016 à 16:52
Signaler
je suis un artiste d'art brut ( et bonjour, au fait) ils ont deux dessins de moi je crois bien qu'ils ont acheté à mon galeriste à lausanne merci de me dire où est leur adresse, j'aimerais aller visiter ce musée cordialement y

le 17/09/2016 à 16:40
Signaler
Bonjour, J'ai visité ce musée ce matin, il est très intéressant, riche d'oeuvres diverses, spacieux, bref, en tant que montpelliéraine, je suis ravie de la présence de ce nouveau lieu dans la ville. Oui, Yves d'Anglefort, vous y êtes bien exposé, ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.