Le Festival Radio France rayonne malgré l’incertitude

 |   |  452  mots
L'édition 2019 va mobiliser 920 artistes et 11 orchestres
L'édition 2019 va mobiliser 920 artistes et 11 orchestres (Crédits : Marc Ginot)
En dépit d’une subvention en baisse de Radio France, l’emblématique festival de musique, qui débute le 10 juillet, veut amplifier une dynamique qui l’a porté au-delà des 100 000 spectateurs en 2018.

Le malaise palpable à Radio France, qui s'est déjà traduit par une grève très suivie le 18 juin, s'étend à ses partenaires. Contraint par un plan d'économies de 60 M€ à réaliser d'ici 2020, le groupe radiophonique taille dans ses charges externes et, en janvier 2019, a réduit de moitié sa subvention au Festival Radio France de Montpellier, qui passe à 150 000 €, sur un budget global de 3,8 M€.

"C'est une nouvelle fois un choix fait à Paris sans considération pour les territoires. J'ai dit mes regrets à Sibyle Veil (ex-directrice des finances, et désormais présidente de Radio France, ndlr). Malgré ce désengagement, la Région va continuer à faire vivre le festival", déclare Carole Delga, présidente du Conseil régional Occitanie, dont la participation s'élève à 2,4 millions d'euros, tandis que la Ville et de la Métropole de Montpellier contribuent à hauteur de 450 000 €.

Un rayonnement national

Il est vrai que le Festival Radio France repose sur un profond ancrage régional. Il est organisé dans 50 villes et pas moins de 70 salles situées en Occitanie. Près de 75 % des concerts sont gratuits, dans des registres larges, de la musique classique aux musiques du monde en passant par le...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :