Régionales 2015 : Reynié attaque Delga sur ses soutiens institutionnels

 |   |  491  mots
Dominique Reynié justifie l'organisation de son dispositif de campagne
Dominique Reynié justifie l'organisation de son dispositif de campagne (Crédits : Christine Caville)
Lors d'un point presse tenu à Montpellier le 19 juin, le candidat Les Républicains, Dominique Reynié, a justifié l'organisation de son dispositif de campagne. Par comparaison, il a accusé son adversaire socialiste de bénéficier de "l'architecture de deux Régions et d'un gouvernement".

Candidat pour Les Républicains (LR) aux prochaines élections régionales en Languedoc-Roussillon/Midi-Pyrénées, Dominique Reynié qualifie d"injustice totale" les moyens mis à la disposition de son adversaire socialiste, l'ex-secrétaire d'État au Commerce, Carole Delga.

"Je n'ai pas, moi, l'architecture de deux Conseils régionaux et d'un gouvernement pour me pousser, a-t-il fustigé lors d'un point presse organisé à Montpellier le 19 juin. Je m'interroge quand je vois qu'il faut une année de ministère à la tête de liste PS pour être mise en orbite. Je serais heureux d'avoir la liste complète des déplacements de Carole Delga au cours de cette période. A-t-elle été la secrétaire d'État au commerce ou la secrétaire d'État au commerce en Midi-Pyrénées et en Languedoc-Roussillon ? J'ai trouvé la discussion et la réunion de campagne qu'elle a eues avec François Hollande, Martin Malvy et Damien Alary à Carcassonne (lors du déplacement du chef de l'État, le 19 mai dernier - NDLR) très choquante. Cette asymétrie des moyens nous oblige à préparer une organisation avec nos propres ressources."

Un référent LR par département

Six jours après la présentation de son équipe de campagne, à Narbonne (11), Dominique Reynié s'est employé à dissiper les doutes que ce dispositif a pu faire naître chez certains cadres LR, notamment en Languedoc-Roussillon.

"Cette nouvelle région de 13 départements, par son immensité, échappe à la vue des sortants, affirme-t-il. Elle nécessite une organisation de campagne très départementalisée. Je suis donc sûr de ma méthode, qui s'appuie sur six référents régionaux, qui porteront nos propositions dans les deux régions, rédigeront le programme, ou m'assisteront au titre de leurs fonctions passées. Ce système se décline ensuite en 13 référents - un par département - dont la mission est de travailler avec moi en relation avec tous les élus et interlocuteurs."

Dominique Reynié a aussi rappelé que le Comité national d'investiture de LR, qui doit se réunir le 16 juillet, désignera les chefs de file chargés de constituer les listes départementales en vue du scrutin de décembre. Les têtes de listes, et l'ordre des candidats sur ces listes, ne seraient dévoilés a priori qu'à la fin de l'été.

Une première proposition pour Montpellier

Enfin, s'il n'a pas souhaité communiquer sur ses propositions, Dominique Reynié a indiqué que l'équipe chargée de rédiger le programme reprendra une partie du "travail déjà effectué dans les groupes d'opposition LR au sein des deux Conseils régionaux".

"Je veux faire une proposition puissante pour Montpellier, avant de présenter d'autres propositions pour l'ensemble des territoires : il faut positionner cette ville comme la Cité savante de la nouvelle région, la capitale de la connaissance. Cela correspond à la réalité de son potentiel."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/06/2015 à 22:43 :
Qui a poussé ce pédago en politique ,il est venu faire des expériences in Vivo, il n'aura jamais dû sortir de son amphi. il est dangereux.
a écrit le 22/06/2015 à 23:54 :
Montpellier cité savante de la future région?!?!
N'importe quoi! Faut arrêter de dire des bêtises!
On dira ce qu'on veut, la réforme va favoriser Toulouse au final. Au début, il y aura un pseudo partage. Et petit à petit, tout basculera sur Toulouse. Ce qui est normal.
a écrit le 22/06/2015 à 11:07 :
Je pensais que cette FUSION entre nos 2 Regions diminuerait la Masse salariale et Biensur
diminuer les Emplois en NE Remplaçant que1 sur deux.Helas cela n'en prend pas le chemin tout au Contraire vu les Divergeances des ELUS???+de FRAIS de communications+ de Depalcements entre TOULOUSE et MONTPELIERect....Quelle TRISTESSE???ils vont encore AUGMENTER les IMPOTS pour Payer leurs FRAIS de Fontionement
a écrit le 19/06/2015 à 22:30 :
Ah ! pour causer, ça en fait des thèses. Qui pouvait ignorer le fonctionnement des provinces avec le bipartisme des institutions en France ? De quel droit se plaindre ainsi, en ignorant superbement les électeurs qui préféreraient autre chose, tels les électeurs du F.N ou les abstentionnistes ? Tout de même entre la moitié et les deux tiers de la population. Ils n'ont ceux-là aucun soutien institutionnel ou, pire, sont ostracisés sinon vomis par les deux jumeaux du RPS. Serait-ce "l'herpès"qui chatouille le causeur ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :