Sommet Afrique-France à Montpellier : « C’est un signal fort pour le rayonnement de la ville »

 |  | 500 mots
Lecture 3 min.
Le prochain sommet Afrique-France aura lieu à Montpellier du 8 au 10 juillet 2021.
Le prochain sommet Afrique-France aura lieu à Montpellier du 8 au 10 juillet 2021. (Crédits : DR)
Bonne surprise pour la ville de Montpellier : le président Emmanuel Macron a annoncé que la cité languedocienne accueillera le prochain Sommet Afrique-France en juillet 2021. Une nouvelle qui réjouit le maire Michaël Delafosse et devrait contribuer au rayonnement de la ville mais aussi à son rebond économique.

Le 20 novembre dernier, le Président Emmanuel Macron annonçait au journal Jeune Afrique que le prochain Sommet Afrique-France se déroulera du 8 au 10 juillet 2021 à Montpellier. Cette décision intervient alors que la manifestation qui devait se dérouler en juin à Bordeaux avait été annulée en raison de la crise sanitaire Covid.

Depuis, les élections municipales sont passées par là et il se pourrait que le choix d'écarter Bordeaux soit politique, même si personne ne le confirme...

Les liens de Montpellier avec l'Afrique

« Depuis mon élection, je suis souvent à Paris pour défendre une stratégie d'influence de la ville, raconte le maire de Montpellier, ravi. Je veux que Montpellier soit une ville qui compte. Nous avions candidaté et nous étions en challenge avec Paris depuis juillet. J'ai notamment fait valoir les liens très forts de la ville de Montpellier avec la recherche - par exemple le CIRAD - avec le monde culturel - par exemple le festival Arabesque (Rencontres des arts du monde arabe, NDLR) et la programmation de la Halle Tropisme labellisée Saison Africa 2020 - ou encore les entreprises qui travaillent avec le Maghreb ou l'Afrique francophone. Dans ce contexte morose, c'est une excellente nouvelle pour notre économie, en particulier le secteur de l'hôtellerie-restauration, et c'est un signal fort qui contribuera au rayonnement de Montpellier et à fonder des relations entre la France et le continent africain. »

Le chiffre de 25.000 participants avancé pour ce qui aurait dû être l'édition 2020 à Bordeaux « fait rêver » Michaël Delafosse. Mais difficile de faire des projections car on en sait encore insuffisamment sur le programme de cette manifestation qui ne sera de toute façon pas un sommet de chefs d'État.

Ceux qui feront l'Afrique de demain

Alors que le sentiment anti-français grandit à l'Ouest du continent, sur fond de crise sécuritaire sahélo-saharienne, le sommet de Montpellier s'annonce comme une opération séduction de l'Elysée dont la diplomatie culturelle se voit désormais concurrencer par de nouveaux acteurs chinois, russes, turcs ou allemands... Néanmoins, si Vladimir Poutine accueillait plus de 40 chefs d'Etat à Sotchi en octobre 2019 lors du Sommet Russie-Afrique, Emmanuel Macron a choisi de se tourner vers la société civile, conformément à sa volonté de renouveler le narratif entre la France et l'Afrique. « Une relation équitable et un véritable partenariat », a-t-il déclaré à Jeune Afrique...

Mais le sommet français, même s'il accueille quelques chefs d'État africains, devrait plutôt « être tourné vers les sociétés civiles et la dynamique de l'Afrique du point de vue de l'économie, la recherche, des sports, de la culture, etc., c'est à dire ceux qui seront l'Afrique de demain », précise Michaël Delafosse.

En effet, Emmanuel Macron l'a bien dit à Jeune Afrique : « Nous n'allons pas organiser un sommet classique, en invitant des chefs d'État. Notre objectif est de mettre en avant les personnes qui incarnent le renouvellement générationnel, y compris sur le plan politique ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/01/2021 à 15:48 :
Ce forum France- Afrique est utile je souhaiterai participer à cet évenement. Cordialement. Ahmed Mohamed Hassane
a écrit le 27/01/2021 à 18:37 :
Ce forum est utile et je souhaiterai participer au forum en tant qu'africain

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :