L’UPVD obtient 19 M€ au titre du contrat de plan État-Région

Grâce à une enveloppe de 19 M€, un montant inespéré alors que la dotation régionale baisse, l'Université Perpignan Via Domitia veut se donner les moyens de ses ambitions. Dans le programme dévoilé le 9 septembre figure, entre autres, la construction de son hôtel d'incubation, dès la fin 2016.

2 mn

Le futur hôtel d'incubation de l'UPVD a été dessiné par l'architecte perpignanais Jacques Outier
Le futur hôtel d'incubation de l'UPVD a été dessiné par l'architecte perpignanais Jacques Outier (Crédits : Atelier Jacques Outier)

C'est « la » grande nouveauté de cette rentrée 2015, pour l'université Perpignan Via Domitia. Le contrat de plan État-Région (CPER) 2015-2020, acté cet été, attribue 19 M€ à l'université, pour la période 2015-2020. Un montant inespéré en ces temps de restrictions budgétaires (la dotation pour le Languedoc-Roussillon ayant baissé de 37 %), et qui représente une augmentation, pour l'UPVD, de 237 % par rapport à la période précédente.

«C'est un signe fort de la reconnaissance de l'UPVD comme acteur économique incontournable » a souligné en substance le président de l'UPVD, Fabrice Lorente, lors de sa traditionnelle conférence de presse de rentrée, le 9 septembre.

Dix start-ups espérées

Le CPER servira notamment au lancement d'un projet phare de l'UPVD : son hôtel d'incubation. Ce projet à 2,62 M€ sera financé à hauteur de 2,355 M€ par l'État et la Région, la Fondation de l'Université prenant en charge des 265 000 € restants. C'est le projet de l'architecte perpignanais Jacques Outier qui a été retenu.

Les travaux doivent débuter fin 2016 pour une inauguration fin 2017 et une mise en service début 2018. Cinq start-ups ont déjà été créées sur la période 2009-2014, dix sont espérées pour 2018-2022.

Cette manne va aussi permettre à l'université de booster les rénovations du campus du Moulin-à-Vent, et notamment de réhabiliter et d'étendre le bâtiment B, pour un montant de 3,8 M€. Les premières études sont en cours et une équipe de maîtrise d'oeuvre devrait être retenue d'ici fin 2015. L'IUT sera également intégralement rénové.

Une offre technologique renforcée

Dans le cadre du CPER, la plate-forme « bioenvironnement » a également été présélectionnée. Ce projet, chiffré à 2,1M€ pour son volet immobilier et 700 000€ pour sa partie « recherche », avec création d'un module de production végétale, a pour objectif d'étoffer l'offre technologique de l'UPVD concernant les problématiques liées à l'environnement. Le concours de maîtrise d'œuvre devrait être lancé début 2016, pour un achèvement des travaux fin 2018.

En cette rentrée 2015, l'UPVD finalise par ailleurs la restructuration de son offre de formations afin de mieux répondre aux besoins du bassin économique local. Elle renforce également son partenariat avec le festival de photojournalisme Visa pour l'Image et structure son nouveau pôle « art ».

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.