La Région fait le point sur ses chantiers structurants

 |   |  665  mots
Visuel d'architecte du musée Narbo Via, à Narbonne, livrable cet automne
Visuel d'architecte du musée Narbo Via, à Narbonne, livrable cet automne (Crédits : Foster and Partner)
La présidente de Région, Carole Delga, a consacré une part importante de ses voeux à la presse, le 27 janvier, aux principaux chantiers et équipements qu'elle finance ou cofinance. Au menu : les LGV, le futur Parc des expositions de Montpellier, le musée Narbo Via, etc.

Les LGV : après les déclarations de Jean-Louis Chauzy, président du Ceser Occitanie, évoquant la création dans les deux ans d'une société de financement pour la future LGV Bordeaux-Toulouse, Carole Delga indique que le calendrier sera différent pour celle de la LNMP (ligne nouvelle Montpellier-Perpignan). "Il n'y a pas eu d'enquête publique depuis quatre ans, alors que la LGV Bordeaux-Toulouse en dispose déjà : le niveau d'avancement des deux projets LGV ne peut donc pas être le même. J'ai néanmoins obtenu du secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari que l'enquête publique pour le premier tronçon de la LNMP, entre Montpellier et Béziers, démarre en 2020. Elle sera achevée dans un an au plus tard", précise Carole Delga.

Les TER : alors que le budget dévolu à l'exploitation des trains régionaux LiO et Intercités se montera à 320,9 M€ en 2020, Carole Delga annonce qu'elle a obtenu l'accord de SNCF Réseau "pour investir à sa place en délégation de maîtrise d'ouvrage" sur les lignes péri-urbaines et rurales. Premiers chantiers concernés : les lignes TER Alès-Bessèges et Montréjeau-Luchon, soit 130 M€ d'investissements. Au global, l'offre de desserte TER a été revue à la hausse pour 2020 dans l'Hérault : 11 trains en plus sur l'axe Montpellier-Lunel et 14 sur Montpellier-Sète.

Infrastructures portuaires et aménagement du littoral : Carole Delga confirme que le programme d'investissements du Plan Littoral 21, d'un montant d'1 Md€ sur la période 2017-2020, a été quasiment consommé en totalité. Elle indique que les négociations pour un futur Plan Littoral 22 ont démarré, et qu'"elles se déroulent dans le cadre du contrat de plan État-Région 2022-2026".

La Cité de l'économie et des métiers de demain : ce site à vocation internationale, dont le chantier s'achève à Montpellier, est conçu comme un espace de prospective, d'innovation et d'expérimentation. Un grand colloque marquant la mise en route de la Cité verra notamment l'intervention du vice-président de l'innovation chez Samsung et spécialiste mondial de l'intelligence artificielle, le Toulousain Luc Julia. Un temps prévu pour le mois de mars, il serait décalé au 23 avril.

Le Parc des Expositions de Montpellier : le chantier visant à transformer le parc vient de démarrer, mobilisant 80 M€ d'investissement. En plus d'une extension et de la construction d'un hall de 21 000 m2, il inclura des systèmes de production d'énergies renouvelables, afin d'en faire le 1er parc des expositions à énergie positive d'Europe. "Il intégrera aussi un bâti dévolu à l'accueil des entreprises spécialisées dans l'événementiel, très nombreuses dans la région", rajoute Carole Delga. Les résultats du concours d'architectes sont attendus d'ici la fin mars.

Le musée Narbo Via : cet établissement, destiné à rassembler en un seul lieu le patrimoine romain du Narbonnais jusqu'ici dispersé dans trois musées, a été cofinancé par la Région à hauteur de 50 M€. Il ouvrira à l'automne 2020. "Narbo Via fonctionnera en réseau avec Arles et Nîmes (où le Musée de la Romanité a été inauguré en 2018, ndlr)", annonce Carole Delga.

Le futur parc de loisirs régional : annoncé lors des Assises du tourisme organisées par la Région en juin 2017, le projet d'un futur parc de loisirs en Occitanie est abandonné. "Nous avions consulté de grands opérateurs pour en étudier la faisabilité mais le modèle économique est trop complexe. Nous préférons soutenir les projets en cours dans le Gard et sur le domaine de Bayssan", explique Carole Delga, dans une allusion à un projet de ce type annoncé régulièrement à la périphérie de Nîmes, et à la vaste opération de requalification du domaine de Bayssan, près de Béziers, portée par le Conseil départemental de l'Hérault (où un parc à thème sur le cinéma et les jeux vidéo, que développe une société privée, est à l'étude).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :