Occitanie Events investit 80 M€ sur le Parc des expositions de Montpellier

 |   |  471  mots
Première phase du projet : l'extension du hall B2.
Première phase du projet : l'extension du hall B2. (Crédits : Région Occitanie)
La Société Publique Locale Occitanie Events annonce, le 3 avril, un plan de restructuration et de modernisation du Parc des expositions de Montpellier, dont elle est gestionnaire avec la Sud de France Arena. Le plan d’investissement de 80 M€ prévoit la construction d’un nouveau hall pour augmenter les capacités d’accueil du site.

Suite à la division de Montpellier Events en deux SPL (Société Publique Locale) distinctes en 2018, la Région Occitanie, gestionnaire de la SPL Occitanie Events, engage un plan de transformation du Parc des Expositions de Montpellier. Elle promet notamment une extension des capacités d'accueil de l'équipement, qui passera de 55 000 à 58 000 m² à la livraison des travaux (août 2024).

"Le site demandait à être rénové pour ne pas rester une accumulation de halls sans vision globale, explique la présidente de la Région Occitanie, Carole Delga. Nous voulons une identité forte pour ce site. Cela passe par la reconfiguration des bâtiments pour proposer une véritable expérience événementielle."

La première phase de travaux débutera en mars 2020 avec l'extension du hall B2. À terme, cinq halls seront démolis (A5, A6, A3, A4 et B3) pour laisser la place à un nouveau bâtiment de 21 000 m², modulable en trois espaces de 7 000 m², et desservi par un chemin piétonnier végétalisé.

Des panneaux photovoltaïques équiperont également le nouvel ensemble, avec pour ambition de devenir "le premier Parc des expositions à énergie positive de France", selon Carole Delga.

Une pépinière d'entreprises sur le Parc des expositions

Pour donner au Parc des expositions l'identité voulue par la présidente, Occitanie Events prépare un cahier des charges pour l'implantation de bâtiments à l'entrée du Parc des expositions (4 300 m² en R+3). Ces espaces intégreront de la restauration, mais surtout des bureaux et une pépinière d'entreprises dans le domaine du sport et de l'événementiel.

Pour Christophe Carniel, président de l'entreprise Vogo et du comité de développement adossé à Occitanie Events, "c'est l'opportunité d'apporter de la vie en dehors de l'événement et une valeur ajoutée pour les entreprises du territoire." Une nouvelle fonction pour le Parc des expositions, qui doit valoriser l'équipement dans un contexte "extrêmement concurrentiel", conclut l'entrepreneur.

Quelles retombées économiques pour le territoire ?

"Dans le sud de la France, plusieurs site similaires ont des projets de réhabilitation, poursuit Carole Delga. Nous devons investir pour rester attractifs alors que le marché des salons professionnels est en croissance au niveau national."

"Montpellier doit prendre sa place sur ce marché, assure également Marie-Thérèse Mercier, conseillère régionale. Nous avons des demandes fortes sur de grands congrès nationaux, comme celui des experts-comptables qui aura lieu en 2021."

D'après l'élue, le Parc des expositions et la Sud de France Arena représenteraient entre 80 et 100 M€ de retombées économiques pour le territoire, dont 11 M€ pour la Foire internationale de Montpellier et 4 M€ pour EnerGaïa.

Pour 2019, la Région annonce près de 100 manifestations sur ses deux équipements, soit 600 000 spectateurs. Une hausse de fréquentation de 4 % par rapport à la période 2016 - 2018, assure la collectivité.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :