Énergies renouvelables : RES ouvre un centre d’exploitation à Béziers

 |   |  483  mots
La centrale solaire au sol, Lé Camazou, située sur la commune de Villanière, dans l'Aude.
La centrale solaire au sol, Lé Camazou, située sur la commune de Villanière, dans l'Aude. (Crédits : RES)
L’opérateur spécialisé dans le développement de projets d'énergies renouvelables a ouvert, le 25 janvier, un nouveau centre d’exploitation de parcs éoliens terrestres et photovoltaïques au sol. Il gèrera dix sites de ce type directement depuis Béziers (34).

RES (Renewable Energy Systems) annonce avoir ouvert en décembre un nouveau centre d'exploitation à Béziers (34). Il s'agit du 3e en France, après Avignon (où se trouve aussi le siège France de l'entreprise) et Dijon.

L'opérateur spécialisé dans le développement de projets d'énergies renouvelables, dont le siège est basé à Kings Langley près de Londres, emploie un peu plus de 1 000 salariés dans le monde, dont 170 en France (CA 2015 France : 180 M€). RES est à l'origine de 10 000 MW de capacité d'énergie renouvelable installée, dont 630 MW de parcs éoliens terrestres et de centrales solaires au sol installés ou en cours de construction en France.

L'ouverture du centre d'exploitation de Béziers répond au besoin d'assurer l'exploitation et la maintenance de l'ensemble de ses parcs dans le grand Sud de la France. En 2015, RES annonce en effet avoir lancé la construction de cinq nouveaux parcs (quatre parcs éoliens et un parc photovoltaïque au sol), dont trois sont situés dans le département de l'Aude : deux parcs éoliens autour des communes de Cuxac-Cabardès et de Roquefère, et un parc photovoltaïque au sol sur la commune de Villanière.

Dix parcs gérés de Béziers

Au terme de ces travaux, les nouvelles installations porteront la capacité exploitée par RES à plus de 180 MW dans le secteur de la Montagne Noire et du Haut-Languedoc.

« Le nombre de parcs à gérer par le centre d'exploitation de Béziers sera alors de dix, 8 éoliens et 2 solaires au sol, précise Alexandre Bugel, responsable du centre d'exploitation sud-ouest et asset manager. Le centre emploie cinq salariés et fait travailler une dizaine de techniciens en sous-traitance... Nous allons pouvoir maximiser notre réactivité et notre accompagnement tout au long de la vie des installations que nous exploitons. Cela représente également l'opportunité de maintenir des relations de proximité avec des partenaires locaux. »

Des projets dans le grand Sud

Par ailleurs, RES propose désormais à d'autres propriétaires de gérer l'exploitation de leurs parcs éoliens ou solaires. Une nouvelle activité qui a démarré dans le nord-est de la France mais pas encore dans le sud-ouest, précise Alexandre Bugel.

« Les effectifs du centre de Béziers évolueront en fonction de l'installation de nouveaux parcs ou de l'exploitation de parcs pour des tiers », ajoute-t-il.

Outre les trois parcs audois, d'autres projets sont d'ores et déjà actés dans le grand Sud de la France pour 2016 et 2017 : La Baume dans l'Aveyron (12 MW éoliens, démarrage de la construction prévue au 2ème semestre 2016), Les Lauzières dans le Gard (5 MWc photovoltaïques, démarrage de la construction prévu en 2017), Mollèges dans les Bouches-du-Rhône (2,5 MWc photovoltaïques, démarrage de la construction prévu en 2017), et les Lacs Médocains en Gironde (11,1 MWc photovoltaïques, démarrage de la construction prévu en 2017).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :