CityJet ouvre une liaison Béziers-Bastia

 |   |  513  mots
L'objectif affiché est de 2 000 à 2 500 passagers
L'objectif affiché est de 2 000 à 2 500 passagers (Crédits : CityJet)
La compagnie aérienne, qui opère depuis l'Irlande, a annoncé, le 28 janvier, qu'elle lance son 1er vol franco-français en ouvrant une liaison Béziers-Bastia. Une façon de prendre pied sur le marché régional, où elle affiche déjà d'autres ambitions.

Après son rachat par Air France en 2000, puis sa revente à l'Allemand Intro Aviation en 2014 et le renfort du groupe financier Falko en 2015, CityJet affiche de nouvelles ambitions sur le marché français. La compagnie irlandaise se lance véritablement avec l'ouverture d'une ligne Béziers-Bastia, présentée le 28 janvier à l'aéroport de Béziers-Cap d'Agde (34).

Les ambitions de CityJet

Ouverte du 26 juin au 3 septembre, toutes les semaines le samedi, cette liaison mobilisera des appareils de type Avro RJ (capacité : 95 sièges), avec un objectif affiché de 2 000 à 2 500 passagers. Le tarif annoncé est de 49,99 € l'aller simple.

"C'est notre premier vol franco-français, et c'est donc un essai pour nous, commente Alexandra Grondin, représentante générale France pour CityJet. Nous espérons qu'il va bien fonctionner pour pouvoir le pérenniser. Il nous permet de lancer une coopération avec les aéroports de Béziers, d'Avignon et de Bastia, afin de mieux occuper nos avions, d'une part, et de mieux nous faire connaître localement, d'autre part."

Des négociations pour l'ouverture d'une autre ligne en 2017 (probablement l'Irlande) ont déjà commencé entre CityJet et le syndicat mixte de l'aéroport de Béziers-Cap d'Agde (actionnaires : CCI de Béziers, la Région LRMP, Conseil départemental de l'Hérault, Béziers Méditerranée, Hérault Méditerranée et Communauté de communes de La Domitienne).

Les élus montent au créneau

L'ouverture de cette ligne fournit l'occasion aux actionnaires de l'aéroport biterrois de réaffirmer leurs ambitions pour la plate-forme, après plusieurs semaines de polémique avec l'aéroport Montpellier Méditerranée (son président, Emmanuel Brehmer, prône une nouvelle stratégie régionale permettant de basculer le trafic commercial des aéroports de Béziers et de Nîmes vers Montpellier, NDLR).

"Avec 65 M€ de retombées économiques annuelles sur un territoire qui s'étend jusqu'à Sète, cet aéroport prouve son importance sur la région, argumente Frédéric Lacas, président de Béziers Méditerranée. Les études montrent que les aéroports en réseau sont plus forts économiquement. Il nous faut donc un nouveau schéma régional où chacun aura sa place."

"Cet accord avec CityJet prouve à nouveau la pertinence de cet aéroport, estime Gilles d'Ettore, président d'Hérault Méditerranée. Nous avons toujours dit que c'est un aéroport de tourisme, et Montpellier un aéroport tourné vers les lignes régulières: il n'y a donc pas de concurrence entre les deux."

Au terme de la saison 2015, l'aéroport de Béziers affiche un trafic passagers de 2,45 millions de personnes (+ 0,5 %), avec un taux de remplissage en progression, de 75 à 85 %. Il opère neuf lignes régulières (huit via Ryanair, la dernière en date via CityJet), desservant six pays : France, Allemagne, Écosse, Angleterre, Norvège et Suède.

Retrouvez notre dossier sur la nouvelle stratégie de l'aéroport Montpellier Méditerranée, et ses implications à l'échelle régionale, dans le nouveau numéro d'Objectif Languedoc-Roussillon, déjà en kiosque.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2016 à 9:19 :
Article très intéressant sur l'aéroport de Béziers, en pleine expansion, au grand dam des gestionnaires de l'aéroport de MTP qui souhaiteraient le voir disparaître !

Par contre, même si l'aéroport biterrois se développe depuis plusieurs années, le trafic passagers 2015 n'est pas de 2,45 Millions mais de 10 fois moins ! 245 000 passagers pour 2015, ce qui est déjà bien...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :