L'aéroport de Montpellier dévoile sa nouvelle aérogare

 |   |  682  mots
L'espace duty free et le salon connecté du nouveau terminal
L'espace duty free et le salon connecté du nouveau terminal (Crédits : AMM)
L'Aéroport de Montpellier a inauguré, le 7 mai, son nouveau terminal d'une surface de 5 500 m2. Emmanuel Brehmer, président du directoire de la société aéroportuaire, a situé cet effort d'investissement (14 M€) dans le cadre d'un plan stratégique devant porter la plate-forme vers les 3 millions de passagers.

Plus de 700 personnalités ont assisté, le 7 mai, à l'inauguration du hall n°2 de l'Aéroport Montpellier Méditerranée (AMM). Ce terminal, d'une surface de 5 500 m2, est dévolu à l'accueil et à l'enregistrement des passagers, ainsi qu'aux compagnies aériennes low cost, auxquelles une nouvelle zone d'embarquement est dédiée.

Des coûts optimisés

La zone commerciale, qui inclut notamment le duty free, s'étend sur 1 000 m2. D'autres espaces thématiques caractérisent cet équipement : un comptoir de réalité virtuelle pour faire la promotion des destinations locales en lien avec les Offices du tourisme de la région ; un espace connecté ; et un corner aménagé aux couleurs de la série télévisée "Un si grand soleil" (France 2), tournée à Montpellier et dans les environs, qui génère une audience quotidienne de trois à quatre millions de téléspectateurs.

"La conception du hall n°2 a répondu à plusieurs priorités, parmi lesquelles la centralité commerciale, qui va nous permettre de générer des revenus extra aéronautiques et d'éviter ainsi d'augmenter les redevances. De même, nous avons travaillé sur les coûts de construction, réduits grâce à une structure simple de bâtiment, et donc sur les coûts de fonctionnement", commente Fréderic Zuccaro, directeur Opérations et Infrastructures chez AMM.

Conçu par l'agence A+ Architecture, l'équipement a été livré au terme d'un chantier de 18 mois, impliquant 40 entreprises (330 personnes). L'investissement, financé en totalité par la société aéroportuaire AMM, s'élève à 14 M€.

"Depuis ma prise de fonction il y a quatre ans, la société aéroportuaire a mis en route plusieurs actions stratégiques, dont notre Plan Ambition 2020, destiné à atteindre le cap des deux millions de passagers par an. C'est quasiment fait. Un autre chantier majeur a été la construction et la livraison de ce hall n°2, qui s'inscrit lui aussi dans cette ambition de nous porter vers les deux millions de passagers, et un jour vers les trois millions, avec plus de 60 destinations", affirme Emmanuel Brehmer, président du directoire d'AMM.

Un vaste plan d'aménagement de la zone aéroportuaire

Cet effort financier de 14 M€ constitue la première tranche d'un plan d'investissement plus vaste, d'un montant de 70 €. Il finance la construction de trois immeubles d'activités sur la zone Air Parc One - qui accueillera notamment CATS (Crédit Agricole Technologies et Services) et le siège du promoteur immobilier NG Promotion -, et de deux hôtels sous enseigne Ibis Styles et Ibis Budget.

"Il nous faut vite aller vers les 2,5 millions de passagers, et plus, mais c'est difficile. Le temps où il suffisait d'accueillir des compagnies aériennes et de leur présenter une grille de tarifs est révolu. Il s'agit maintenant d'aller les démarcher, de négocier en leur proposant une qualité de service irréprochable. Pour AMM, cela suppose d'avoir des marges financières pour passer ces contrats. Pour les partenaires d'AMM, cela suppose de continuer à investir sur les voies d'accès de l'aéroport et sur la promotion du territoire", rappelle Pierre Vieu, président du conseil de surveillance d'AMM.

À ce jour, le capital d'AMM se répartit entre l'État (60 %), la CCI Hérault (25 %), le Conseil départemental de l'Hérault (7 %), le Conseil régional Occitanie (6,5 %), Pays de l'Or Agglomération (1 %) et Montpellier Méditerranée Métropole (0,5 %). Présents lors de cette inauguration, Carole Delga, présidente de Région, et Philippe Saurel, président de la Métropole, ont rappelé qu'ils se porteront candidats au rachat des parts de l'État, dans l'hypothèse où ce dernier les céderait, après le nouvel acte de décentralisation annoncé par le Président de la République Emmanuel Macron, et un éventuel nouveau transfert de compétences transport vers les collectivités territoriales.

L'Aéroport Montpellier Méditerranée a cumulé 1,88 million de passagers en 2018. Il a gagné 30 000 voyageurs l'an passé, et 650 000 en dix ans (+ 50 %). Il génère 4 100 emplois directs et induits, pour des retombées économiques estimées à 350 M€ en Occitanie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :