Ce que le label UNESCO apporte au centre international de recherche sur l’eau de Montpellier

 |  | 1011 mots
Lecture 5 min.
Eric Servat, directeur de l'International Center for Interdisciplinary Research on Water Systems Dynamics (ICIREWARD) à Montpellier.
Eric Servat, directeur de l'International Center for Interdisciplinary Research on Water Systems Dynamics (ICIREWARD) à Montpellier. (Crédits : DR)
INTERVIEW - L'International Center for Interdisciplinary Research on Water Systems Dynamics (ICIREWARD) est désormais le 3e centre international de recherche UNESCO en France. Basé à Montpellier, il réunit quelque 400 scientifiques issus de 17 laboratoires de recherche publics, et 150 doctorants. Son directeur, Éric Servat, explique les enjeux et les ambitions de la communauté scientifique sur la thématique de l’eau, sujet ultra stratégique et sensible partout dans le monde.

La France compte un 3e Centre international UNESCO* baptisé ICIREWARD (International Center for Interdisciplinary Research on Water Systems Dynamics), basé à Montpellier et dédié à l'eau. Officiellement créé en octobre 2020 par l'UNESCO, le ministère de l'Enseignement supérieur et de la Recherche et l'Université de Montpellier, le centre a été inauguré le 3 février 2021. Une vraie reconnaissance pour la communauté des sciences de l'eau montpelliéraine, animée depuis 2015 par l'Institut Montpelliérain de l'Eau et de l'Environnement. Le ICIREWARD rassemble près de 400 scientifiques issus de 17 laboratoires de recherche publics, et 150 doctorants.

La Tribune - Que représente cette labellisation UNESCO ?

Éric Servat, directeur du centre de recherche et de formation ICIREWARD - On oublie souvent que l'UNESCO est aussi une agence des Nations-Unies qui porte un vrai travail dans le domaine des sciences. Et il y a en particulier le programme hydrologique intergouvernemental, qui rassemble 160 pays environ, et l'UNESCO compte aussi une division des sciences de l'eau. L'ICIREWARD est ainsi membre de la "Water Family" de l'UNESCO, un réseau d'une trentaine de centres régionaux, de centres internationaux - comme celui de Montpellier - et de chaires sur les...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/02/2021 à 10:13 :
En fin de compte cela mâche le travail des multinationales dans leur fabrication de rente au dépend des populations!
a écrit le 06/02/2021 à 8:59 :
New York, meilleur eau du robinet du monde du fait d'une filtration naturelle par le sol.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :