Pro Archives Systemes rachète le Vauclusien CGA

 |   |  295  mots
Pro Archives Systemes atteint aujourd'hui le seuil des 30 sites d'archives en France
Pro Archives Systemes atteint aujourd'hui le seuil des 30 sites d'archives en France (Crédits : Edouard Hannoteaux)
La société nîmoise, spécialiste de la gestion documentaire, a annoncé, le 14 avril, l'acquisition de CGA. L'opération, d'un montant de 1 M€, permet notamment à Pro Archives Systemes de renforcer son maillage territorial, qui comptait 28 sites, de deux nouveaux entrepôts.

Quelques semaines après l'annonce de son rapprochement avec Mobilitas et l'absorption de deux de ses filiales, Pro Archives Systemes poursuit son ambitieux plan de marche (avec un objectif de 50 M€ de chiffre d'affaires d'ici 2018) à nouveau sur le versant de la croissance externe, en acquérant la société vauclusienne CGA (six salariés, CA 2014 : 600 000 €). Cette dernière, spécialisée dans l'externalisation d'archives intermédiaires, dispose de deux sites, à Cavaillon et à Les Vignères, de 3 600 m2.

Pour Pro Archives Systemes, leader sur le marché des prestations d'archivage dédiées aux grands comptes, l'opération permet de renforcer son implantation dans le sud-est de la France, en portant son réseau à 30 sites de stockage et gestion d'archives. Elle a nécessité un investissement de 1 M€.

"Nous sommes déjà implantés à Marseille, Valence et Lyon, énumère Yvan Zaouche, P-dg de Pro Archives Systemes. Le Vaucluse, de ce point de vue, constitue une étape intermédiaire. L'implantation de CGA fonctionnera comme un site de débord, nous permettant de servir une clientèle régionale, localisée sur Marseille ou bien Avignon."

15 sites agréés par le ministère de la Culture

Par ailleurs, Pro Archives Systemes a déjà lancé la construction de nouveaux sites à Aimargues (30) et à Sars-les-Rosières (59), et fait l'acquisition d'un centre de conservation de 8 000 m2 à Troyes (10) et d'une première tranche de 11 000 m2 à Chartres (28).

La société nîmoise emploie 295 salariés et a réalisé un chiffre d'affaires de 29 M€ en 2014. Elle gère 3 500 clients, représentant 1 200 000 mouvements d'archives par an.

Sur les 30 sites qu'elle possède en France (20 à l'international), 15 d'entre eux ont reçu l'agrément du Service interministériel des Archives de France (SIAF), rattaché au ministère de la Culture, pour la conservation des archives publiques.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :