Oc Santé et Spag créent 140 appartements sur le site de la clinique Saint-Roch

 |   |  389  mots
(Crédits : DR)
Une société de promotion immobilière détenue par le groupe Spag et Oc Santé rachète le site de la clinique Saint Roch à Montpellier, soit un espace de 7 000 m2. Un investissement de plus de 20 M€, annoncé le 28 octobre, qui permettra la construction de résidences de standing.

Fin février 2016, la polyclinique Saint-Roch du groupe régional Oc Santé déménagera de son site historique, rue du Faubourg Saint-Jaumes à Montpellier. Au 1er mars, les travaux du programme immobilier « 45 Faubourg Saint Jaumes » débuteront. Ils s'étendront sur plus de 24 mois avec, à la clef, 140 résidences de standing réparties sur le site de 7 000 m2.

« La livraison est programmée pour le 3ème trimestre 2018, annonce  Antoine Pietrera, le directeur général du groupe Spag, porteur de ce programme de réhabilitation en partenariat avec le groupe Oc Santé. Seul le bâtiment de la maternité étant conservé, une phase de déconstruction et de démolition de plusieurs mois précéderont l'étape de la construction ».

Le projet nécessitera un investissement supérieur à 20 M€, précise le DG. Il est porté par une société de promotion immobilière détenue à part égale par les groupes Spag et Oc Santé. Deux cabinets montpelliérains d'architecture participent aux projets : A+ Architecture (Philippe Bonon) et  l'Atelier MG (Matthieu Meurice et Nicolas Gervais).

Logements familiaux de luxe

Principale caractéristique de ce programme : la priorité donnée au logement familial.

« L'opération regroupera essentiellement des logements familiaux, explique Antoine Pietrera. Il y aura notamment 23 logements de quatre à cinq pièces. C'est important pour Montpellier car ce ne sont pas les proportions auxquelles nous sommes habituées ici ».

L'offre semble séduire. Les premières demandes se font sur les logements spacieux et l'une des deux résidences de 183 m2 est déjà vendue. « Même si c'était risqué, nous aurions pu prendre le pari de construire des appartements encore plus vastes car au vu de la demande, ils seraient partis », confie-t-il.

La proximité avec le centre-ville de Montpellier justifie des prix de vente situés entre 4 500 € / m2 et 6 000 € / m2, explique-t-il. « C'est le haut de la fourchette des prix de Montpellier mais cela se pratique et les premiers retours sont positifs ».

Les 140 appartements abriteront une population de 400 habitants. Ils disposeront de 190 places de parking, situées en sous-sol des bâtiments, sur deux niveaux. Une trentaine de logements seront des logements aidés. Sur ce sujet, le promoteur immobilier précise qu'il « sera vigilant » sur le choix de l'opérateur  qui prendra en charge l'affectation de ces logements sociaux afin de parvenir à « une mixité réussie ».

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :