Dyneff va investir 60 M€ en quatre ans

 |   |  400  mots
Dyneff gère un réseau de 500 stations à ce jour
Dyneff gère un réseau de 500 stations à ce jour (Crédits : Dyneff)
Dyneff, spécialiste des produits pétroliers, conduit un plan d'investissements de 60 M€ pour racheter des distributeurs de fioul et étendre son réseau de stations d'ici 2023. Simultanément, l'entreprise basée à Montpellier prépare sa diversification vers l'électricité verte, y compris en production.

Distributeur de carburant et de fioul, Dyneff redouble d'efforts en investissant 60 M€ en quatre ans sur son métier historique. Une part de cette enveloppe porte sur l'acquisition de distributeurs de fioul domestique et de carburant, "développant un chiffre d'affaires de 5 à 15 M€", selon le directeur général Emmanuel Riu.

"Nous avons déjà racheté six entreprises de ce type en deux ans, et nous prévoyons de maintenir le rythme avec un objectif d'une acquisition par trimestre, soit quatre par an", rajoute-t-il.

Les trois quarts de ce plan d'investissement porteront néanmoins sur l'extension du réseau de stations opérées par Dyneff. En effet sur les 400 stations-service installées le long des autoroutes françaises, une centaine changeront d'enseigne dans le cadre d'appels d'offres programmés entre 2018 et 2023 : l'entreprise montpelliéraine a mis sur pied un groupe de travail pour se positionner et remporter plusieurs de ces offres.

"Notre objectif est de doubler notre réseau de stations autoroutières, en passant de six à 16 ou 17 stations d'ici 2023. L'intérêt pour Dyneff est de prendre des positions sur un marché fermé, qui tire des revenus d'activités complémentaires tels que la restauration, mais aussi d'être présents sur un réseau où nous pourrons apporter d'autres services à l'avenir", souligne Emmanuel Riu.

Une offre de plus en plus diversifiée

Par ailleurs, Dyneff poursuit sa stratégie de diversification. L'entreprise a démarré une activité de distribution de gaz en 2016, pour laquelle elle a déjà signé 20 000 clients, dont 95 % de particuliers. Elle vise le cap des 60 000 abonnés d'ici la fin 2021.

Pour étendre cette stratégie, Dyneff réfléchit à ajouter la distribution d'électricité verte à cette offre. L'initiative, dont le principe est acté, devrait se concrétiser en 2020. Reste à en définir les modalités opérationnelles.

"Ces deux services de distribution de gaz et d'électricité pourraient être complétés par la production d'électricité verte. Dans cette hypothèse, nous pourrions investir avec des partenaires dans des projets de fermes photovoltaïques. Sans délaisser nos métiers historiques, il s'agit de faire évoluer Dyneff comme distributeur d'énergie", rajoute Emmanuel Riu.

Filiale du groupe chinois Anan International (ex-CEFC China Energy), Dyneff développe un chiffre d'affaires de plus de 2 Mds € et gère 500 collaborateurs. Elle distribue plus de trois millions de mètres cubes de fioul et carburant par an.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :