Matooma passe à la taille européenne

 |   |  343  mots
Frédéric Salles et John Aldon, cofondateurs de Matooma
Frédéric Salles et John Aldon, cofondateurs de Matooma (Crédits : Matooma)
Spécialiste de la communication des objets connectés par carte SIM, le Montpelliérain Matooma a annoncé, le 4 juin, qu'il déploie son activité dans cinq pays européens. Une évolution qui occasionnera une quinzaine de recrutements d'ici la fin 2018.

Après l'ouverture en 2017 d'un bureau en Espagne, où il a signé 55 entreprises clientes en un an, l'Héraultais Matooma annonce son déploiement sur la Suisse, l'Allemagne, l'Italie, la Belgique et le Luxembourg. La démarche choisie par l'entreprise est celle du "full digital" : ces marchés seront opérés en ligne par des opérateurs dédiés, depuis ses locaux de Pérols (34), situés dans l'immeuble Le Liner.

Cinq millions d'euros en trois ans

"Nous sommes sur des métiers où, paradoxalement, les clients n'ont pas besoin de nous voir physiquement après la première prise de contact, indique Frédéric Salles, président de Matooma. Nous travaillerons par process électroniques, d'autant plus que nous allons recruter cinq personnes par service - marketing digital, commerce, service clients - qui devront parler la langue du pays pour piloter individuellement chacun de ces marchés."

Au total, ce sont donc une quinzaine de collaborateurs que Matooma (47 salariés à ce jour) compte recruter d'ici la fin 2018. L'entreprise vient d'ailleurs de signer un bail pour une extension de 300 m2 supplémentaires au sein du Liner afin d'accueillir, après quelques travaux, ces nouveaux effectifs.

"Notre objectif est de réaliser un million d'euros par pays d'ici trois ans", précise Frédéric Salles.

Une nouvelle plate-forme de "device management"

Par ailleurs, Matooma travaille sur de nouveaux produits, dont l'un devrait être lancé à l'automne : une plate-forme de "device management", permettant de piloter et gérer les objets connectés à distance.

"Cette offre sera ouverte aux industriels même s'ils ne sont pas équipés de la technologie Matooma, ce qui devrait nous permettre d'élargir notre portefeuille clients, rajoute Frédéric Salles. Cette plate-forme, quelle que soit l'opérateur de carte SIM, leur permettra de reprogrammer des boîtiers à distance, de les réinitialiser, de mettre à jour le firmware, etc."

Matooma a réalisé un chiffre d'affaires de 8 M€ en 2017. Sur la base d'un premier trimestre où elle atteint déjà une croissance de 50 %, elle table sur 11 M€ en 2018.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/06/2018 à 11:09 :
Bonjour,
Je vous propose de m'accompagner lors d'un raids au Maroc.
Vous me sponsorisez et je promène votre logo pendant 5.000km en France, Espagne et maroc
a bientôt

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :