MWC 2018 : comment Matooma optimise sa présence sur le salon

 |   |  464  mots
M. Mahjoubi (à gauche), secrétaire d'État au Numérique, rencontre F. Salles (à droite) sur le stand de sa société Matooma
M. Mahjoubi (à gauche), secrétaire d'État au Numérique, rencontre F. Salles (à droite) sur le stand de sa société Matooma (Crédits : Aurélie Chamerois)
L’édition 2018 du Mobile World Congress bat son plein à Barcelone, jusqu'au 1er mars, avec 159 entreprises françaises sur place, dont 48 sociétés venues d’Occitanie. Parmi elles, l’Héraultais Matooma, figure de la French Tech montpelliéraine, optimise sa présence sur le salon, tant en matière de business que de communication.

Ce mardi 28 février après-midi, au pavillon de la French Tech du hall 8.1, les participants commencent à s'agiter, on prépare caméras et appareils photos, on range les tables. Le Secrétaire d'Etat au Numérique Mounir Mahjoubi, accompagné par l'Ambassadeur de France en Espagne Yves Saint-Geours et plusieurs représentants de Business France, arrive par l'allée centrale. Il n'aura pas le temps de s'entretenir avec tout le monde, mais s'arrêtera une dizaine de minutes sur le stand de Matooma pour discuter avec son P-dg Frédéric Salles.

La start-up montpelliéraine fait partie des entreprises lauréates du Pass French Tech, une labellisation attribuée aux sociétés en hypercroissance, et dont elle bénéficie depuis 2015. "La crème de la crème", explique un responsable de Business France.

Pour Frédéric Salles, cette visite de Mounir Mahjoubi est une reconnaissance, mais aussi un formidable outil d'auto-promotion. "Nous allons mettre les photos sur nos réseaux sociaux, c'est bon pour la communication !" lâche-t-il, ravi.

La préparation, clef de la réussite au MWC

Matooma développe depuis sa création en 2012 des systèmes de connexion et de gestion "machine to machine" à partir de cartes SIM multi-opérateurs. Après un augmentation de 65 % en 2016, l'entreprise a réalisé en 2017 une progression de 48% avec un chiffre d'affaires de 8 M€ et un résultat net d'1 M€.

Pour accompagner son développement et surtout son expansion à l'international, Matooma vient d'acquérir 300 m2 de plus au Liner de Pérols (34), qui s'ajouteront aux 600 m2 qu'elle y possède déjà. L'entreprise créera aussi dix nouveaux postes cette année.

Renforcer sa présence en Espagne, où elle possède un bureau depuis début 2017, et préparer son développement européen, c'est la raison principale de la présence de Matooma au Salon du Mobile.

"On ne vient pas ici seulement pour se faire des contacts, explique Frédéric Salles, on vient conclure des partenariats et on en profite pour voir nos fournisseurs, qui sont également sur place. Nous avons préparé nos agendas en amont, avec un rendez-vous par heure pendant trois jours, ça ne sert à rien de venir sur ce type de salon sans se préparer, notamment parce qu'il y a des rendez-vous qu'on ne peut pas obtenir à la volée sur les stands."

Résultat : des entrevues déjà calées avec des géants du numérique comme Samsung, Apple, ou Vodafone. Et des journées qui s'annoncent très longues, ponctuées par des soirées networking et autres dîners professionnels au centre-ville de Barcelone.

Retrouvez notre couverture du MWC 2018 avec les start-ups de la région présentes sur le salon grâce aux liens ci-contre.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :