Gerimu, un projet collaboratif sur les inondations en milieu urbain

Lutter contre les inondations en milieu urbain en prévoyant les écoulements de l’eau : tel est l’objectif du projet régional Gerimu, porté par un consortium entreprises-recherche-collectivité. C'est l’un des 7 trophées Coup de cœur de Transferts LR, décernés le 22 janvier 2016.
Cécile Chaigneau
Montpellier subit régulièrement de violentes inondations.
Montpellier subit régulièrement de violentes inondations. (Crédits : Predict Services)

Gestion du risque inondation en milieu urbain. Tel est le développement de l'acronyme « Gerimu », du nom de ce projet régional collaboratif R&D porté par un consortium entreprises-recherche-collectivité et dont l'objet est de développer un outil de calcul et cartographie des inondations associée au risque pluvial en temps réel ou quasi-réel.

« Gerimu a démarré en 2007-2008, précise Philippe Debar, chef de projet chez Cereg Ingénierie, une entreprise montpelliéraine spécialisée dans l'ingénierie de l'eau et porteuse du dossier. Ce produit n'a pas d'équivalent au niveau mondial... Il s'inscrit dans le cadre de la démarche Ecocité Montpellier, ce qui nous permettra d'avoir un site pilote pour le tester. »

Les autres protagonistes du projet collaboratif sont Predict Services (Castelnau-le-Lez - 34), spécialiste du risque hydrométéorologique, et le laboratoire montpelliérain Hydrosciences (Université de Montpellier).

Gerimu s'appuie sur un code de calcul élaboré par Hydroscience, avec un développement original (« une première scientifique », affirme Philippe Debar) et un recours innovant à des technologies existantes. La complexité des écoulements des eaux en milieu urbain nécessite en effet de réaliser des calculs selon une approche en deux dimensions et d'utiliser une cartographie fine, permettant d'apprécier le risque à la parcelle.

« Grâce à un gros travail préalable d'altimétrie, cet outil permettra de prévoir comment l'eau va s'écouler dans la ville », explique Philippe Debar qui précise que le projet devrait encore s'étaler sur deux années.

Deux sous-traitants sont associés au projet Gerimu : IBM et IGO (spécialiste de l'image 3D des territoires).

Sport, énergie, flamme industrielle...

Le 22 janvier, l'agence régionale de l'innovation Transferts LR récompensait le projet Gerimu de l'un des sept trophées Coups de cœur des Conseils d'orientation scientifiques, techniques et industriels (Costi), celui de la catégorie « H2O - Grands et petit cycle de l'eau ».

La cérémonie avait lieu en présence de Nadia Pellefigue, la vice-présidente de la Région LRMP en charge du développement économique, de l'innovation, de la recherche et de l'enseignement supérieur. Les projets distingués, parmi les 121 dossiers évalués en 2015, ont bénéficié d'un accompagnement de Transferts LR durant leurs phases de montage, instruction, réalisation, et des concours financiers de la Région LR, de bpifrance et des fonds Feder.

Cérémonie des COSTI, janvier 2016

Les autres projets primés étaient : Eco-Tech Ceram (solution de valorisation d'énergie par le stockage de chaleur sur des matériaux céramiques - 66), SIRMED (neurostimulateur respiratoire destiné à un usage hospitalo-universitaire - 34), Unlish (réseau social web et mobile facilitant l'organisation d'activités sportives entre individus - 34), Bulane (flamme hydrogène industrielle à partir d'eau et d'électricité - 34), AQMC (projet « Bacillus t », méthode d'analyse basée sur la biologie moléculaire pour discriminer certaines espèces de bactéries présentes dans les produits végétaux - 34), et Batiliège (réintroduction du liège comme matériau de construction et d'isolation - 34).

Cécile Chaigneau

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.