Baillargues : un pôle de soins adaptés au sein du futur EHPAD

 |   |  402  mots
J.-L. Meissonnier, maire de Baillargues, V. Giral représentante de l'ARS Occitanie, C. Vassas Mejri, conseillère départementale, P. Weber, représentante du Département et Y. Bellet, conseiller départemental
J.-L. Meissonnier, maire de Baillargues, V. Giral représentante de l'ARS Occitanie, C. Vassas Mejri, conseillère départementale, P. Weber, représentante du Département et Y. Bellet, conseiller départemental (Crédits : DR)
Mercredi 3 juillet, le maire de Baillargues (34), Jean-Luc Meissonnier, a posé la première pierre de l’EHPAD Louis Laget, qui sera l’un des 30 établissements de ce type à intégrer un pôle de soins adaptés. Il viendra remplacer, d’ici la fin 2020, l’actuel EHPAD Les Pins Besson.

La pose de la première pierre du futur EHPAD a eu lieu mercredi 3 juillet en présence du maire de Baillargues (34), Jean-Luc Meisonnier et des représentantes du Conseil départemental de l'Hérault et de l'Agence Régionale de Santé Occitanie. Le futur établissement, baptisé Louis Laget (ancien maire de la commune), viendra remplacer l'EHPAD Les Pins Besson.

Le groupe Eiffage Construction est en charge de la conception-réalisation dont le montant total s'élève à 8 541 738 €. Alors que le projet remonte à 2017, il est prévu que l'établissement ouvre d'ici la fin de l'année 2020.

63 seniors accueillis

Le nouvel établissement comptera quatre unités de 13 lits ainsi qu'une unité spécifique Alzheimer qui accueillera 11 seniors atteints de troubles cognitifs et comportementaux. L'EHPAD sera aussi constitué d'un PASA (Pôle d'Activités et de Soins Adaptés) qui prendra en charge pendant la journée les patients atteints de troubles. Il existe déjà une trentaine d'unités de ce type dans le département.

« Ces secteurs spécifiques permettront de s'adapter à la dépendance de la personne pour garantir une qualité de soins et d'accompagnement, précise Patricia Weber, vice-présidente du Conseil départemental de l'Hérault déléguée aux solidarités à la personne. Il faut aussi améliorer les conditions de vie du personnel. »

Le Département, également représenté par les conseillers Yvon Bellet et Claudine Vassas Mejri, alloue chaque année 210 M € à la politique pour les personnes âgées. Pour la construction de l'EHPAD Louis Laget, le financement donné par l'institution s'élève à 1 050 273 €.

Au cœur du plan régional de santé de l'ARS

L'Agence Régionale de Santé participe au projet à travers les dotations de la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) à hauteur de 793 133 €.

« Les EHPAD sont au cœur du plan régional de santé, explique Valérie Giral, responsable de l'unité personnes âgées de l'ARS Occitanie. Ils s'inscrivent dans un parcours prioritaire. Dans le cadre du rapport Libault remis récemment à la ministre de la Santé, nous lançons un plan de rénovation des EHPAD, en particulier publics, qui s'élève à 3 Mds € sur dix ans. Nous allouons aussi 2,9M € de crédits de prévention aux EHPAD de la région pour la mise en place d'actions pour les personne âgées, dont 485 000 € pour le département de l'Hérault. »

L'Hérault compte 150 EHPAD à ce jour.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :