Pradeo prévoit de doubler son activité en 2015

 |   |  343  mots
Clément Saad, fondateur de Pradeo.
Clément Saad, fondateur de Pradeo. (Crédits : Pradeo)
Spécialiste de la sécurité des applications mobiles, Pradeo s'apprête à signer avec deux grands comptes après avoir réussi une année 2014 positive tant sur le plan de son portefeuille clients que sur les différents prix remportés.

L'année 2014 a été la période du « grand décollage » commercial des solutions Pradeo, leader de la sécurité des applications mobiles. Après avoir levé 1 M€ en 2012, puis lancé la phase commerciale en 2013, l'entreprise montpelliéraine a transformé l'essai et a attiré plusieurs grands comptes dans son portefeuille client comme Sanofi, La Poste, les ministères de la Défense, de l'Intérieur, Yves Rocher, Galeries Lafayette... À titre d'exemple, le groupe La Poste a choisi Pradeo pour sécuriser les 105 000 terminaux mobiles dont seront équipés tous les facteurs d'ici fin 2015.

Pradeo a par ailleurs été lauréat national du trophée à l'International du numérique en octobre dernier pour sa capacité à se développer à l'export. Quelques jours plus tôt, l'entreprise montpelliéraine recevait le prix de l'innovation numérique à l'IT innovation Forum. Enfin, Pradeo a été classée comme entreprise « visionnaire » par le rapport Gartner en juillet dernier, aux côtés de géants comme IBM, HP, Samsung...

Une foule de récompenses qui ont permis à Clément Saad, fondateur de Pradeo, de tisser des liens étroits avec de futurs partenaires. Ainsi, l'année 2015 s'annonce fructueuse. Deux grands comptes supplémentaires devraient signer avec Pradeo, dont un dans le courant du premier trimestre. Ces futurs partenaires devraient acheter les solutions Pradeo afin d'équiper leurs nombreux clients au niveau mondial.

Pradeo compte 18 salariés. Si Montpellier abrite le siège social, les services administratifs, toute la R&D, et les commerciaux sont basés à Paris, New York et San Francisco. Présentes dans 18 pays en Europe et en Asie, les solutions Pradeo s'exportent également aux États-Unis via ses clients américains.

 « Notre chiffre d'affaires 2014 devrait se clôturer à 1 M€ et nous visons le double, au minimum,  pour 2015. Nous devrions, si nous signons effectivement avec ces futurs partenaires, recruter au minimum trois personnes pour poursuivre notre R&D au cours du premier semestre. En 2014, nous avons été reconnus comme étant un acteur sérieux dans notre domaine, en 2015, nous vivrons une accélération de notre croissance ! »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :