Neocean accélère la conception des versions sans foil et biplace de son bateau électrique

 |  | 732 mots
Lecture 4 min.
Neocean a procédé à des essais de l'Overboat sur la Seine à Paris, fin octobre 2020.
Neocean a procédé à des essais de l'Overboat sur la Seine à Paris, fin octobre 2020. (Crédits : Neocean)
La start-up Neocean développe des engins de glisse sur l’eau, l’écologie en plus. Alors qu’elle vient de lancer la commercialisation son bateau électrique à foil autorégulé, elle a dû adapter son évolution à la crise Covid-19. Son dirigeant Vincent Dufour a donc accéléré le développement de nouveaux modèles : l’Overboat sans foil et le biplace.

Neocean, créé début 2019 à Montpellier par Vincent Dufour, océanographe de formation, a conçu un catamaran individuel léger, baptisé Overboat, premier bateau électrique à foil autorégulé, filant à 7,5 nœuds (14 km/h) et jusqu'à 15 nœuds (28 km/h) en vitesse maximale. Ne nécessitant pas de permis, l'Overboat se veut respectueux de l'environnement marin : propre et silencieux, il est procure « des sensations de glisse inédites et l'impression de voler sur l'eau », aime à dire Vincent Dufour, en ne consommant que 20 % de l'énergie consommée par le même bateau à moteur hors-bord, sans bruit et ni émissions polluantes dans l'eau.

L'Overboat est équipé de trois technologies innovantes : un moteur électrique au rendement très élevé, un foil en "T inversé" (très profilé et peu encombrant) doté de systèmes d'articulation brevetés sous le bateau, et...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :