Dans les Pyrénées-Orientales, la 2e vie des friches industrielles du Soler grâce à l’industrie numérique

Au Soler, dans les Pyrénées-Orientales, a commencé la livraison de la nouvelle Cité Digitale. Ce projet de conversion de friches industrielles et d'anciens bâtiments publics (8 millions d’euros) porte de fortes ambitions autour d’un écosystème complet (campus, pépinières, tiers-lieu et espace culturel) dans l’industrie numérique, et est structurant pour la ville. Alors qu’il devrait être officiellement inauguré fin 2021 en présence du Premier ministre Jean Castex, il a déjà fait l’objet d’une présentation au préfet le 10 mai.

4 mn

Le futur campus de l'IDEM sur la Cité Digitale du Soler.
Le futur campus de l'IDEM sur la Cité Digitale du Soler. (Crédits : DR)

A l'ouest de Perpignan, la commune du Soler (8.000 habitants) se déploie le long du fleuve du Têt. Son cœur de ville, qui s'étend tout en longueur sur 4,5 km, est resté longtemps désinvesti, alors qu'il portait encore les traces de son passé agricole et industriel.

En 2021, la commune finalise un vaste plan de réhabilitation et de revalorisation de ce centre-ville. Un investissement de 8 millions d'euros, financé à 70% par des subventions publiques, qui se traduira par la Cité Digitale. Si la situation sanitaire le permet, elle devrait être inaugurée officiellement en fin d'année par le Premier ministre Jean Castex, l'État étant le premier financeur du projet. Le préfet des P-O, Etienne Stoskopf, s'est d'ailleurs rendu sur place le 10 mai pour rencontrer les premières entreprises installées dans la nouvelle Maison des startups.

L'industrie numérique : une nouvelle économie en cœur de ville

Ce projet d'envergure concerne 12.000 m2 d'anciennes friches agricoles (dont les locaux de l'entreprise Chassagnac, fermée en janvier 2013) et des bâtiments publics (Poste, caserne des pompiers, cave coopérative). La nouvelle Cité Digitale comprend une Maison des startups, l'école numérique de l'Idem (Institut de développement et d'enseignement multimédia) et ses 800 étudiants, deux pépinières d'entreprises, une salle de spectacle (700 places debout et 300 places assises), mais aussi des studios audiovisuels, un Fablab, un tiers-lieu ou encore un Repair'cafe.

Initiée en 2016, la Cité Digitale a bénéficié de 70% de subventions grâce à des propositions innovantes pour valoriser un bâti tombé en désuétude. Ainsi, pour la réhabilitation de la cave coopérative de 3.900 m2, qui abrite désormais l'Idem, l'État a financé le projet à hauteur de 1,7 millions d'euros, entraînant aussi la participation de la Région Occitanie (1,5 millions d'euros), de la Communauté Urbaine de Perpignan Métropole (1,5 millions d'euros) et du Département (500.000 euros).

En concertation avec l'écosystème local

« Le Soler paie les annuités des emprunts que nous finançons grâce au versement des loyers des entreprises, et au final, le coût est nul pour la commune, détaille la maire du Soler Armelle Revel-Fourcade. Nous avons construit ce projet en étant dans l'action et dans la concertation avec notre écosystème, notamment l'école de l'Idem et les équipes du cluster du Pôle action média. C'est un renouveau inédit sur un quartier abandonné, qui s'ouvre aujourd'hui à une nouvelle vie. »

« Ce type de projet de territoire ne fonctionne qu'en concertation et en coordination entre un acteur public et un écosystème privé, abonde de son côté Flavien Noel, coordinateur du Pôle action média. On ne peut pas se contenter d'installer des entreprises dans des locaux, il faut faire vivre cet écosystème et créer des moments de rencontre et d'accompagnement, surtout avec des entreprises innovantes. Pour ces startups, le lieu d'implantation géographique peut ne pas avoir d'importance, mais les forces vives du territoire sont fondamentales. Au Soler, ce projet de Cité Digitale fonctionne car les acteurs publics font confiance à notre expertise, et que les bureaux régionaux d'AD'OCC (agence de développement économique de la Région Occitanie, NDLR) et de Bpifrance sont aussi très réactifs. »

Le Pôle action média a déjà installé 81 entreprises sur le territoire de la commune, dont 15 dans la nouvelle Maison des startups ouverte en mars 2021. Ces incubateurs seront complétés par deux pépinières pour les entreprises en croissance.

« Sur la route de Toulouse, nous prévoyons la réhabilitation de 2.800 m2 sur deux bâtiments, dédiés aux entreprises, poursuit Armelle Revel-Fourcade. Elles pourront y louer leurs locaux, avec option d'achat. Notre ambition est de faire du Soler la référence sur l'industrie numérique dans notre département. »

Dessiner l'avenir en repensant la physionomie du Soler

La morphologie de la ville du Soler est particulière, avec une bande étroite de 4,5 km le long de la RN 116. Avec la création de la Cité Digitale, l'objectif de la commune est aussi de construire le Soler de demain, plus concentrique, avec une ouverture sur l'autre rive du Têt.

« Nous allons y ouvrir 23 ha à l'urbanisation, car on anticipe l'avenir, projette aussi Armelle Revel-Fourcade. Notre ville bénéficie d'une localisation intéressante, d'une bonne qualité de vie, et de toutes les infrastructures. Capitaliser sur ces réhabilitations et sur le développement des mobilités douces, participe à notre projet d'une ville plus verte et plus durable sur le long terme. Et nous voyons déjà les bénéfices. A titre d'exemple, nous n'avions plus de petits commerces le long de la route principale, mais depuis six mois, les locaux se remplissent avec de la restauration rapide, des coiffeurs, des restaurants, qui veulent profiter de l'installation de ces nouvelles entreprises. Onze baux commerciaux viennent d'être repris ! »

Et la commune n'entend pas s'arrêter là. Elle vient d'acheter 1.600 m2 de friches industrielles supplémentaires à côté du campus de l'Idem pour poursuivre l'établissement de sa zone économique dédiée au numérique.

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.