Le Département renforce le rayonnement de Lozère Développement

 |   |  385  mots
Le pôle numérique Pollen, piloté par l'agence Lozère Développement
Le pôle numérique Pollen, piloté par l'agence Lozère Développement (Crédits : Christine Caville)
Le Département de la Lozère a annoncé, le 10 novembre, la signature d'une convention associant la Communauté de communes du Gévaudan à son agence de développement économique. Le prélude à une intégration plus large, qui devrait concerner de 6 à 10 intercommunalités lozériennes.

Le Conseil départemental de Lozère a officialisé, le 10 novembre, la signature d'une convention de partenariat entre son agence de développement économique, Lozère Développement, et la Communauté de communes du Gévaudan, située sur le bassin marvejolais. L'objet de cet accord vise à faire coïncider davantage la mission de l'agence (prospection d'entreprises, promotion économique, accompagnement de projets) et l'émergence de projets sur ce territoire spécifique.

La mobilisation des EPCI

La signature de cette convention, entre Sophie Pantel, présidente du Département, et Rémi André, président du Gévaudan, annonce une ouverture plus large du rayon d'action de l'agence. À terme, d'autres relations de travail seront mises en route avec les intercommunalités de la Lozère.

"Quand Lozère Développement accompagne une entreprise, son expertise porte sur les volets stratégique, marketing, financier, administratif, etc., explique Sophie Pantel. Mais elle ne doit pas être une agence hors sol. Il faut plus s'appuyer sur la connaissance économique des acteurs de terrains que sont les intercommunalités, de sorte à avoir plus de réactivité par rapport aux besoins, en terme de foncier ou d'aménagement de locaux. Après la Communauté de communes du Gévaudan, nous signerons avec toutes les intercommunalités dès qu'elles auront achevé leur processus de fusion."

En octobre, et de sorte à respecter les nouveaux critères d'organisation territoriale fixés par la loi NOTRe (nouvelle organisation du territoire de la République), le préfet de Lozère a proposé une nouvelle carte des intercommunalités, ramenant le nombre d'EPCI de 23, à ce jour, à une dizaine. À noter que le Conseil départemental milite pour un redécoupage plus ambitieux, à six intercommunalités.

Les entrepreneurs également intégrés

Lozère Développement, dans le même temps, vient de lancer une campagne de sensibilisation des entrepreneurs lozériens pour les inciter à intégrer le comité technique chargé de l'évaluation de projets innovants et dénommé C3E «  Comité Exploration - Émergence - Évaluation ». Une réunion plénière de cet organisme, pendant laquelle une charte d'engagement sera signée, est prévue en début d'année 2016.

"C'est rassurant pour eux de se retrouver entre pairs et, de plus, ils peuvent apporter leurs réseaux, leurs conseils...", conclut Sophie Pantel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :