Pourquoi le FISE World Series Montpellier 2020 sera tout digital

 |   |  1004  mots
En 2019, le FISE World Series Montpellier a rassemblé plus de 600 000 spectateurs et généré 16 M€ de retombées économiques pour Montpellier.
En 2019, le FISE World Series Montpellier a rassemblé plus de 600 000 spectateurs et généré 16 M€ de retombées économiques pour Montpellier. (Crédits : Hurricane)
Face aux enjeux sanitaires liés au Covid-19, Hurricane Events, le groupe organisateur du FISE Montpellier, mise sur un format inédit 100 % digital et toujours multidisciplinaire de l’édition 2020, qui devait avoir lieu du 20 au 24 mai. Explications avec Hervé André-Benoit, CEO du groupe Hurricane et organisateur du FISE.

Troisième événement gratuit en France après le Tour de France et le Vendée Globe, le FISE World Series Montpellier a rassemblé l'an dernier plus de 600 000 spectateurs. Soutenu à hauteur de 700 000 € (plus des aides logistiques) par la ville et la Métropole de Montpellier et par la Région Occitanie, mais aussi par des partenaires privés (entre 1,8 M€ et 2,5 M€), le FISE génère 16 M€ de retombées économiques pour Montpellier.

Afin de s'adapter aux impératifs de sécurité liés au contexte du Covid-19, Hurricane Events, en concertation avec les trois collectivités partenaires, a pris le parti d'une édition 2020 (initialement prévue du 20 au 24 mai) au format inédit.

Dans ce contexte mouvant, quelles pistes de réflexion avez-vous menées pour organiser l'édition 2020 du FISE World Séries Montpellier ?

Hervé André-Benoit : « Dès le mois de février, Hurricane Events a dû adapter le calendrier de ses évènements dans le monde face à des annulations, notamment en Arabie Saoudite. Puis, lors du confinement, nous avons commencé à envisager plusieurs scenarii pour le FISE : le premier a été de le décaler au mois d'août, mais l'annonce du Premier ministre interdisant les rassemblements de plus de 5 000 personnes nous a pris de court. L'évènement se déroulant sur les berges du Lez, la possibilité d'une édition en septembre a vite été écartée en raison des risques de crue et des épisodes pluvieux. Nous avions alors deux possibilités : rester en position d'immobilisme en annulant totalement le FISE, ou rebondir. »

Cette décision de rebondir est d'autant plus capitale qu'elle répond à des enjeux sportifs et financiers conséquents...

« Le nouveau défi est à la hauteur de celui de réunir 600 000 spectateurs et 2 000 athlètes sur les rives du Lez ! En raison de la crise sanitaire, le groupe Hurricane Events a perdu plus de 50 % de son chiffre d'affaires (plus de 15 M€ de CA en 2019 - NDLR). Pour l'organisation du FISE, 400 000 € de frais directs ont déjà été engagés ces six derniers mois (fabrication de nouvelles structures, RH, acomptes,... - NDLR) et autant en amortissements. Je dois ajouter que la possibilité de mettre en chômage partiel 90 % de nos 65 salariés a été une mesure exceptionnelle sans laquelle nous aurions été contraints de licencier. Cela nous a permis de prendre le temps de la réflexion. Mais le choix de rebondir est aussi solidaire. »

Qu'entendez-vous par...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :