Des cocktails sans alcool aux "vins engagés" : les Apéros bio Pierre&Nico réorientent leur offre

 |  | 604 mots
Lecture 3 min.
Pierre Maisonnave et Nicolas de Royer, fondateurs de la marque Pierre&Nico.
Pierre Maisonnave et Nicolas de Royer, fondateurs de la marque Pierre&Nico. (Crédits : DR)
Après le succès de ses cocktails sans alcool, la SAS PN Vins bio, localisée à Fabrègues (34), refond sa gamme pour se recentrer sur sa marque ombrelle Pierre&Nico. En plein développement, la société, qui renforce son approche durable, annonce le lancement de nouveaux produits.

Cinq après le lancement de sa gamme de cocktails biologiques aux infusés de fleurs et de fruits, la SAS PN Vins Bio, créée par les deux agronomes et œnologues Pierre Maisonnave et Nicolas de Royer, entre dans une nouvelle phase de développement.

Après avoir ouvert son capital à 115 investisseurs pour lever 180.000 euros, la société (cinq salariés) fait évoluer sa gamme historique.

Initialement accompagné par l'incubateur Agro Valo Méditerranée et le BIC Montpellier, Les Apéros bio Pierre&Nico ont rapidement trouvé leur marché avec des cocktails légers et peu sucrés. Dès 2018, leurs apéros sont référencés dans plus de 600 points de vente spécialisés (Biocoop, La Vie Claire, NaturéO...) ainsi que dans le secteur de l'hôtellerie-restauration.

Six boissons pétillantes

Leur cocktail Gourmand à base de vin blanc bio et d'infusion de baies de framboise, groseille et fleur de sirop, puis leur cocktail sans alcool "Menthe, gingembre et citron vert" sont élus meilleur produit bio de l'année en 2019 et 2020. Et Nicolas de Royer rappelle que « nous nous sommes donné la mission de réinventer la tradition de l'apéritif à la française et ces récompenses sont une reconnaissance de notre travail ».

Structurée jusqu'à présent autour de trois cocktails sans alcool et quatre cocktails faiblement alcoolisés, la gamme va se recentrer, dès ce mois de mai, sur six boissons pétillantes (deux spritzer et un french tonic sans alcool, et deux spritzer et un hard seltzer alcoolisé à 4%).

En parallèle, les deux entrepreneurs lancent, dès avril, leur première gamme de vins biologiques IGP Pays d'Oc, qui sera commercialisée sous la marque ombrelle Pierre&Nico.

Eco-conçu, de la production à l'embouteillage

Déclinée en rosé (grenache), blanc (viognier) et rouge (syrah), cette nouvelle gamme "Collection", conçue en partenariat avec un viticulteur gardois, porte la mention "Les vins engagés".

Soufflage des bouteilles à l'azote pour minimiser le recours à l'eau, étiquette en fibre de canne à sucre, pas de coiffe en métal, bouchons en liège issu de forêts certifiées FSC, bouteilles plus légères en verre recyclé (et recyclable), cartons allégés... L'entreprise Pierre&Nico a pris toutes les mesures pour limiter l'impact de son activité sur l'environnement.

« En plus de l'attention portée à la qualité intrinsèque du produit, nous avons travaillé le développement d'un conditionnement conforme à l'engagement écologique que nous portons depuis la création de la société, affirme Nicolas de Royer. Si un véritable travail a été mené depuis plusieurs années en faveur de la production de vins bio, la démarche de proposer un produit entièrement éco-conçu, depuis la production jusqu'à l'embouteillage, reste extrêmement rare. »

La société a également rejoint le mouvement « 1% for the planet », consacrant ainsi 1% de son chiffre d'affaires au soutien de l'association Project Rescue Ocean.

Tripler le chiffre d'affaires

« En tant que jeunes acteurs du marché, notre ambition est de casser les codes en proposant des produits qui correspondent à la demande d'une clientèle de plus en plus sensible à la cause environnementale », poursuit le dirigeant.

Alors qu'elle a déjà distribué 110.000 bouteilles d'Apéros Bio en France, mais aussi en Europe (Belgique, Norvège, Danemark) et en Russie, la société entend doper son développement commercial en renforçant son maillage hexagonal, via un réseau d'agents distributeurs. Un directeur commercial devrait être recruté prochainement.

Malgré la crise, la société prévoit d'embouteiller 55.000 bouteilles (10.000 de vins et 45.000 de cocktails) et de tripler sa croissance d'ici 2022.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :